logo  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
 
Les Articles : par Catégories



 
 
8 Derniers articles
 
 
 
 
5 Derniers Posts du Forum :
 
 

 
 
Recherche rapide :
 
 
Entrez un mot ou
un groupe de mots :
Selectionnez les zones :
Forum
Articles
DownL
News
Pages
Faq

 
 
Lettre de Nouvelles :
 
 

Inscription
Désinscription

 
 
Météo
 
 
 
 
Echange de liens
 
   
 
 
 
 

Index des articles > Films, Musiques, Livres & Spectacles > Le club des incorrigibles optimistes

 
 
Le club des incorrigibles optimistes
 
 

Article posté par +polisson.
Paru le lundi 8 avril 2013 à 14:56
Vu 1797 fois.
Note : etoiles5 (1 vote)

Le club des incorrigibles optimistes

A lire dans une arrière salle d'un café ...




Il y a quelques temps une copine me dit « Tiens lis ce bouquin il est génial » …

Je récupère le livre : « Le club des incorrigibles optimistes » … Je n’avais jamais entendu parler ni de ce livre ni de son auteur (Jean-Michel GUENASSIA). … Je regarde ma copine
… « T’es sure ? »
… Elle me sourit simplement …

Bon me voilà rentrant chez moi dans le train ouvrant ce pavé de près de 800 pages. Je n’aurais jamais du … J’ai loupé mon arrêt ….
Comme plus tard je raterai mon train alors que j’étais sur le quai de la gare.

Comment définir ce livre ?

Comment dire que l’on ressent quelque chose d’une époque que l’on n’a pas vécue et pourtant, c’est un peu comme une madeleine de Proust où une première gorgée de bière.
Je suis né en 1960 et le livre se passe à cette époque à Paris. Pêle-mêle se bousculent des personnages fuyant les pays du bloc de l’Est et les événements de la guerre d’Algérie.

En fait on s'en fou. L'important n'est pas là.

C’est un bouquin de troquets (et ça j'adore). A lire dans l’arrière salle d’un café en essayant de trouver « la » porte tout en regardant les personnages qui fréquentent ce lieu.

Ce sont des lignes qui font voir les gens, non comme ils sont, mais comme on se les imagine. Un accent, un faciès, tout est prétexte à s’enfuir pour retrouver son adolescence, ses parents, les relations avec ses frères et s½urs, l'histoire de ce temps là, son histoire.

C’est un bouquin terrible car il nous tourne vers notre passé, vers tout ce qui a fait notre vie jusqu’à présent et cela à travers les yeux d’un enfant, en fait de quelqu’un qui n’a pas de jugement a priori sur « les autres » … C'est pas évident.

Bref 750 pages qui passent comme une brise emplie des parfums de l’enfance, de la vie, de sa vie

Merci monsieur GUENASSIA

Bisous
 
 
>>Masquer les commentaires [4]
 
 
 
Commentaire n°4/4 :: merci
 
 
Remonter Posté le 09/04/2013 par +polisson

 
Merci pour la superbe photo de la couverture du livre et aussi pour le petit mot à propos de mon interrogation ..... smiley sg3agreflechiscrinchscrinchg3ag.gif

Bonne journée à tout le monde smiley sg3agsuperpoucehautg3ag.gif

Bisous
 
avatar

J'aime le jazz et la java,
les polars et le cheese-cake.
J'aime chasser les dragons
et les idées à la con.
J'aime ouvrir les fenêtres
et regarder les étoiles.
J'aime prendre le métro
et me perdre dans ses couloirs.
J'aime boire un café
et trainer dans les bars d'un autre âge.

 
 
Commentaire n°3/4
 
 
Remonter Posté le 08/04/2013 par ΨAnDroKtoNe

 
Allez voir le commentaire n°1 : LA, Polisson vous pose une question.

Répondez-y ici.
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°2/4
 
 
Remonter Posté le 08/04/2013 par ΨAnDroKtoNe

 
clubincorrigiblesoptimi.jpg
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°1/4
 
 
Remonter Posté le 08/04/2013 par ΨAnDroKtoNe

 
T'es dur avec moi, ça me donne drôlement envie de le lire smiley sg3agouipouceg3ag.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
 
 
 
 

Retour Page principale Aide Accueil