logo  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
 
Les Articles : par Catégories



 
 
8 Derniers articles
 
 
 
 
5 Derniers Posts du Forum :
 
 

 
 
Recherche rapide :
 
 
Entrez un mot ou
un groupe de mots :
Selectionnez les zones :
Forum
Articles
DownL
News
Pages
Faq

 
 
Lettre de Nouvelles :
 
 

Inscription
Désinscription

 
 
Météo
 
 
 
 
Echange de liens
 
   
 
 
 
 

Index des articles > La Moto > Petite vadrouille, le Salon de la Moto de Paris 2013

 
 
Petite vadrouille, le Salon de la Moto de Paris 2013
 
 

Article posté par ΨAnDroKtoNe.
Paru le samedi 21 décembre 2013 à 20:15
Vu 3124 fois.
Note : etoiles5 (1 vote)

Petite vadrouille, le Salon de la Moto de Paris 2013

Le salon de la moto de Paris 2013, toute une aventure. :-)



Petite vadrouille
pour se rendre au
Salon de la Moto de Paris 2013



Au mois de novembre 2013 je réponds à une enquête de Moto-Lab et en récompense certain(e)s se verront peut être offrir 2 entrées gratuites pour le salon de la moto de Paris 2013.

Quelques jours plus tard je reçois un appel sur mon portable mais comme je ne suis pas disponible, je ne réponds pas et laisse l'appel aller sur la messagerie. Une fois tranquille, j'écoute le message et là je n'en crois pas mes esgourdes. smiley sg3agrougisg3ag.gif

Une voix féminine me dis que je viens de gagner 2 places pour le salon de la moto, et qu'il faut que je rappelle. Ce que je fais et là la personne me demande différents renseignements et me laisse le choix entre prendre les 2 billets à Paris ou à ce qu'elle me les envoient par la poste. Je réponds que je préfère les avoir par courrier postal. Ok. Le lendemain les 2 billets sont dans ma boite aux lettres ! smiley sg3agsuperpoucehautg3ag.gif

Bon alors nous sommes début décembre et maintenant :

1) C'est comment je fais pour m'y rendre ?

2) Et puis c'est quoi je fais de la deuxième place ?



Bah oui. Euh j'vais pas y aller avec « Twinette » mais bon non, déjà parce que j'ai pas assez de sous pour le carburant et puis surtout j'ai pas envie de me taper 600 bornes crevantes et surtout stressantes une fois arrivée aux abords et dans la GVQP (Grand Ville Qui Pue, Paris en somme), ouaip j'suis plus habituée à la circulation anarchique de l'IDF. Auparavant ça ne me posait aucun problèmes mais maintenant techniquement ça ne m'en pose toujours pas mais psychologiquement j'ai pas envie de me stresser pour ça.


Alors vu comme ça. Je me repose la question. C'est comment que j'y vais ?

Et ce serait dommage de pas utiliser la deuxième place.

Ah bah oui et si j'appelais Nhiboue, je pourrais aller chez elle et nous irions ensemble au salon. smiley sg3agyesg3ag.gif
Petit appel, bah non ça ne l'intéresse pas, elle est trop fatiguée par son boulot, emploi du temps, enfin bref elle est pas dispo et puis elle aime la moto mais pas assez non plus pour aller au salon. Je dois dire que je m'en doutais mais fallait que je lui propose.

Hum alors pas « Nhiboue », ah mais y'a Jean-Mi, lui il adore la moto. Hop contact. Jean-Mi qui fait le même boulot que « Nhiboue » est dans le même état. Zut. smiley sg3agg28g.gif et puis il est submergé lui aussi de boulot.



Je regarde donc le prix des trains. Gloops faut être riche pour prendre le train. Pour l'aller c'est au moins 60 ¤uros (au minimum), pour le retour c'est 37 ¤uros. Mouais pas glop ça fait un billet de 100 tout ça ! J'ai pô les moyens smiley sg3agg28g.gif

Ah mais oui mais c'est bien sur, y'a le co-voiturage.



Je m'inscris, je zyeute. Mouai c'est « moins pire » mais c'est pas donné non plus. Les rares offres à prix raisonnable (c'est à dire moins chères que le train « pas cher ») sont déjà complètes smiley sg3agg28g.gif
La moins chère est à 37 ¤, je prends contact pour voir si le co-voitureur peut me prendre à la sortie de la voie rapide à coté de chez moi. C'est bon, il est ok.
Hop puisqu'il est d'accord, je réserve sur le site.
Mauvaise nouvelle, mais bon je ne peux plus reculer.
Le site prends 4,99¤ de frais !!!!!!! Eh beh !!!!! Ils se mouchent pas dans leurs doigts....
Ils ne m'y reprendront plus. CQFD
Malgré ça je réserve mais tout de même ça me fait une note de 42 ¤ pour l'aller, j'avais pas prévu autant, mon budget en prends en sacré coup. smiley sg3agg28g.gif

Le départ est donc prévu vendredi 6 décembre 2013 à 6H15 à Saint Thonan.



Du coup je réserve une place sur le TGV pour le retour le dimanche puisque ce dernier me reviens moins cher (37 ¤). Départ de Paris pour retour à Brest, à 9H04 de Montparnasse et arrivée prévue à 13H27.

C'est pas le tout. J'ai réservé pour le voyage, maintenant où vais je loger ?



Hum la frangine, non pas si loin de Paname (environ 25 km) mais trop galère en transport. Hum les parents de Marine, non bien trop loin (80 km). La Ch'tiote, hum elle n'est plus sur paris et puis je lui ai déjà demandé la dernière fois, pour le précédent salon de la moto en 2011.


Ah mais oui, bien sur. Anna ! Anna c'est la maman de la « Ch'tiote ». Elle est sur Paname et puis à elle comme à moi, ça nous fera plaisir de nous voir. Enfin j'espère qu'elle sera contente. Allo Anna ? Euh dis ce week-end qui arrive, je voudrais me rendre au salon de la moto de Paris et je me suis dit que je pourrais en profiter pour rester chez toi et nous pourrions en profiter pour passer de bonnes soirées. Anna : « Oui pas de problème, j'ai des choses prévues mais pas de souci ».

Ouf elle est super la maman de la « Ch'tiote » tout comme la « Ch'tiote » justement, on remarque « les chiens font pas des chats » ;-)

Jeudi soir je me prépare des casse-croûtes pour le voyage vers Paris, je prépare aussi quelques affaires pour les 2 jours à passer à Paname.



Vendredi 6 décembre 2013

Vendredi matin, debout à 4H30, il me faut bien ça pour émerger et prendre un p'ti-déj et une douche. J'ai vraiment la tête dans le seau. smiley sg3agg28g.gif


Un peu avant 6H00 je réveille Marine pour qu'elle m'emmène au lieu de rendez-vous. Nous sommes à l'heure, à peine 2 minutes chrono que nous sommes sur place que Steven (le co-voitureur) arrive. Hop c'est parti pour 6 heures de route direction la capitale. Nous discutons un peu et puis au bout d'un moment je m'endors. Je dois bien avoir fait une sieste d'une demi-heure ! Ça fait du bien mais c'est insuffisant, je suis encore « à plat ».


Steven me dépose à la « porte d'Italie », je remonte vers « tolbiac » où je vais prendre le bus 6x (62 ou 64 je sais plus) qui me déposera à Gambetta à quelques hectomètres de chez Anna. En voiture j'avais déjà appelé Anna pour la prévenir à quelle heure j'arriverai.


J'arrive chez Anna vers 13H00. Je suis vraiment contente de la voir ; ça faisait un moment que nous ne nous étions pas vues. Ça fait plaisir. :-)

Nous papotons un peu, je dépose mes affaires et Anna m'invite à la Pizzeria à coté de chez elle. Merci trop beaucoup énormément Anna. smiley sg3agrougisg3ag.gif
C'était drôlement bon, j'ai pris des lasagnes, je me suis régalée. Nous avons encore pas mal papoté et puis en sortant du restaurant nous avons fait un tour dans le quartier qu'Anna m'a fait visiter en m'expliquant pas mal de choses sur le coin.


Nous faisons quelques emplettes au Monoprix, de quoi manger pour moi le lendemain sur le salon, puis nous prenons le sapin de nowel chez la fleuriste. Un beau sapin (pas encore assez grand pour être le roi des forêts) avec les racines. Nous remontons le sapin et les emplettes et ressortons rapidement pour aller chercher une nouvelle guirlande à LED pour le « bô sapin ». Anna a des exigences (bah oui c'est normal), il faut que les loupiotes soient blanches. Par chance il y en a une, chouette le sapin sera tout bô.


En rentrant, Anna s'attelle à la préparation d'un super repas, la « Ch'tiote » et son compagnon nous rejoignent pour dîner. Chouette chouette chouette, j'vais revoir la « Ch'tiote » et connaître par la même occasion Jérôme son compagnon. Quand ils arrivent, petit apéro sympa, bien sur nous bavardons, et l'heure du repas arrive. Anna nous a concocté un repas « aux p'tis oignons ». Entre autre nous nous régalons de son pot-au-feu. L'heure avançant les deux z'amoureux rentrent dans leurs pénates et Anna déplie le canapé où je vais passer la nuit. Il est top confort. Aller, faut pas trop traîner car demain matin je me lève à 8H00 en prévision d'aller au salon de la moto qui se tient à « la porte de Versailles ».


Samedi 7 décembre 2013

Le téléphone que j'ai mis en mode « réveil » me sort du sommeil. Le saligot, je le déteste. Je le maudit au moins jusqu'à la trente-sixième génération... C'est pas le tout faut s'lever.

Pas facile j'ai vraiment la tête à l'envers, Anna s'est levée pour me préparer un p'ti déj. Merci merci à toi. Il est un peu plus de 9H00 quand je décolle. Direction à pied vers le tramway. Pas d'bol quand j'arrive au tram', y'en a justement un qui me file sous le nez. C'pô gentil de m'laisser en plan. Bon ben j'vais attendre le suivant. Dans le tram' j'entends des jeunes gars parler moto et comme j'ai deux entrées, ça m'en fait une de trop, alors je leur demande s'ils comptent aller au salon. C'est le cas, ils s'y rendent, je leur propose donc une de mes entrées, ils acceptent tout en étant bien surpris. Je suis vachement contente, au moins l'entrée surnuméraire sera utilisée. J'arrive à la « Porte de Versailles ». En cours de route dans le tram' j'ai discuté avec mes voisins de sièges, un jeune couple, et ils roulent sur piste et sur route, sympas.

Gloups, à l'entrée du salon mon billet ne passe pas au scan. Mah kek c'est que ce souk ? Bon pas grave, le « contrôleur » le déchire et me dit d'entrer. Bon ok.

Ça y est je suis dans le saint des saints de la moto. Ça faisait longtemps, deux ans entre chaque salon c'est long, très long. Trop long.

Bon faut se repérer, pas évident tellement y'a du monde pourtant il n'est qu'à peine plus de 10H10, le salon vient juste d'ouvrir ses portes. Bon c'est l'avant dernier jour du salon et en plus un samedi, logique aussi que ce soit bondé. Pfiou quelle chaleur avec tout ce populo. De suite en entrant, le stand Honda.



ci1n.jpg


Je parcours les allées et au bout d'un moment j'me sens vraiment pas bien, gros coup de chaud, pourtant j'ai déjà enlevé mon blouson en cuir que j'ai mis dans mon sac à dos. J'fais une pause et prends mon temps, de toutes façons j'ai la journée... Quand ça va mieux je reprends mon parcours dans les allées à regarder les motos. A cause de la cohue je renonce à prendre autant de photos que j'en ai envie. Entre les uns qui passent devant la moto au moment où tu appuies sur le déclencheur, ceux qui passent devant au même moment mais qui en plus s'incrustent pour regarder la moto en se foutant royalement que tu essayais de prendre une photo (du style « j'en ai rien à foutre de ta gueule connasse ») et les autres qui te bousculent là aussi au moment où tu appuies sur le déclencheur de l'appareil photo, bon pour ces derniers c'est pas toujours intentionnel. Du coup, après quelques flous pas vraiment ou plutôt vraiment pas artistiques, j'ai décidé d'un commun accord avec moi-même de ne prendre en photo, dans la mesure du possible, que les motos que je préfère.


Sur le stand KTM je tente de voir de près en vrai de chez réel, la Dukette (390 Duke). Je l'ai vu. Mouaaa ça confirme ce que je pensais d'elle, elle est trop super géniale, méga top, au poil, je suis complètement « croque » de cette bécane. Eh ?! Dis ?! Le « Père Nowel » pendant qu't'y ai dans quelques jours, tu peux toujours chercher à m'faire un grand grand grand plaisir en mettant dans mon garage une Dukette, peu importe la couleur je m'adapterais ^^ . Quoi ? Comment ça je rêve ? M'enfin j'ai bien l'droit d'rêver et puis d'abord, « l'père nowel » j'l'ai vu l'aut'jour à la téloche, c'est donc qu'il existe bel et bien. D'aborddd !


A propos de la Dukette, j'ai réussi à monter dessus, c'est dingue elle est mini riquiqui et pourtant tu sens que c'est du « maousse costaud », pile à ma taille, les genoux s'insèrent bien dans les échancrures du réservoir, à croire qu'elle a été conçue toute exprès pour moi. ^^
Ensuite je continue et comme dans la ligne que je m'étais fixée, je ne m'intéresse qu'aux motos « raisonnables ». Pourquoi ? Bah parc'que les autres même si j'avions des sous, j'les achèterais pas car soit elles me plaisent pas, soit je serais bien incapable de les conduire sans me mettre en danger ou encore j'en « ressortirai » fourbue et incapable de mettre un pied devant l'autre pendant des mois...



Et puis faut pas oublier que mes critères, dorénavant (depuis plus d'un an et demi tout de même), c'est 165 kgs avec les pleins, avec une possibilité d'exception en montant à 180 kgs TPF. C'est sur ça limite le choix, mais bon depuis quelques mois par chance l'offre s'étoffe.


Après deux nuits un peu trop, beaucoup trop, courtes je suis un tantinet fabiguée et je sors du salon vers 15H00, en fait j'en peux plus de piétiner, j'en ai plein les pattes. Une fois sortie je m'aperçois que j'ai oublié d'aller voir les Katoches RC125/200/390, les nouveautés de l'année de la marque autrichienne, qu'elle andouille je fais. Cette fois je prends le métro.

Arrivée à Gambetta, je demande mon chemin pour retourner chez Anna, manque de bol la personne m'envoie pas là où il faut et au bout du compte, je pense que je ferais bien un ou deux kilomètres de détour, déjà que j'en avais ras le bol de marcher, là c'est le pompon... Pas grave, je finis par retrouver mon chemin et arrive en bas de chez Anna. Mais comme elle me l'avait dit, elle n'est pas chez elle. Pas grave, je laisse un message sur son téléphone et je vais prendre un coca dans la partie « buvette » du Monoprix en attendant qu'elle rentre. C'est d'autant plus urgent que je suis déshydratée n'ayant pas bu depuis le petit déjeuner. Si ça continue je ferais de la poussière en toussant. Je reste là en attendant et finis même par prendre un deuxième coca. Au bout d'un moment Anna me rappelle, elle arrive. Tout compte fait c'est la « Ch'tiote » et Jérôme qui arrivent, nous rentrons chez Anna ensemble. Là il y a plusieurs amiEs d'Anna, chacun a amené un met et nous dînons de ces divers mets. Anna, elle, a préparé plusieurs soupes dont une au cresson et une autre au choux rouge. Nous prenons un apéro et nous parlons, bavardons, papotons tant et si bien qu'il faut se mettre à dîner car ce soir nous allons touTEs, moi aussi puisqu'Anna m'invite, au théâtre.



Nous nous rendons donc au théâtre de la Colline à pied, il se trouve non loin de la place Gambetta. Ce doit être la deuxième (ou troisième?) fois de ma vie que je vais au théâtre. Je suis contente et en même temps un peu troublée car Anna m'a dit que c'était une pièce moderne un peu spéciale. Le nom de cette pièce est « Elle brûle ».

C'est vrai que c'était une pièce « étonnante », j'ai adoré. Le jeu des acteurs m'a paru génial et j'ai vraiment passé un super moment. Merci encore Anna. Il faut que je reconnaisse que je n'avais pas tout compris, maintenant je pense avoir compris et du coup je trouve la pièce encore mieux. ^^

Nous rentrons il est bien tard et il ne faut pas tarder à se coucher, nonobstant Anna et moi discutons encore un peu et puis il faut bien « aller faire dormir les yeux », d'autant que demain matin, je dois me lever à 6H30 pour ne pas rater mon train à Montparnasse. Heureusement que le canapé est confortable. smiley sg3agyesg3ag.gif



Dimanche 8 décembre 2013

Quand le réveil sonne, dur dur, j'ai dû dormir un peu plus de quatre heures je suis passablement raplapla. Aller, zou, debout. Direction la douche, qui ne me réveille pas vraiment, mais rien ne me réveillerai dans l'état où j'erre. Je suis dans un état bien loin de l'Ohio...


Petit déjeuner qu'Anna a préparé. Délicieux thé. Les au-revoir fait, je quitte Anna et me rends au métro « Gambetta » direction Montparnasse. J'arrive avec plus d'une demi-heure d'avance sur l'heure d'embarquement dans le TGV. Pas grave, je me ballade dans la gare et reste un petit moment à écouté quelqu'un qui joue un joli air sur un piano laissé à disposition du public pour jouer de la musique.


Mon billet est dans la voiture 20, pas de bol pour moi pour le départ de Paris, ça me fait traverser tout le quai puisque c'est la toute dernière voiture. Auparavant, entre les 2 TGV (attelés ensemble pour ne former qu'un seul train), plusieurs contrôleurs bloquent l'accès à cette deuxième partie du train pour contrôler les billets avant l'embarquement. C'est la première fois que je vois ça, peut être est dû au fait que c'est un billet « IDTGV » ?


Ils vérifient mon billet et je monte dans le train, chouette j'ai de la chance je serai dans le sens de la marche. Coup de bol.


Quand le train part, une première partie du trajet fait que nous passons dans de nombreux tunnels et à chaque fois j'ai les oreilles qui se bouchent (particulièrement la droite), c'est hyper désagréables et même un peu douloureux bien que je déglutisse à chaque fois.


Ça ne dure pas, tous ces tunnels « parisiens » passés, il n'y en a quasiment plus ensuite et le fait qu'ils soient rares (peut être ?) ça ne me bouche plus les « cages à miel ».


La campagne est givrée, je prends des photos « en passant », bon c'est pas top.

Je fais des mots fléchés et lis un peu les diverses docs que j'ai récupéré sur le salon de la moto en attendant d'arriver à Brest. Le voyage se déroule sans encombre et quand j'arrive à Brest, le soleil est magnifique et la température un peu supérieure à 10°C est très agréable. Marine est venue me chercher, c'est moi qui vais prendre le volant car elle va à une compétition d'échec à Brest justement. Bon va falloir que j'attende qu'elle ait fini avant de rentrer. :-)

J'en profites pour aller faire un tour sur le port de commerce puis je retourne à la salle d'échec.

Une fois rentrée à la maison, bien des choses à faire et malgré la fatigue, je ne me coucherai que bien après minuit. Pfiou il me faudra quelque temps pour me remettre, je suis vannée.



Mots clés : Salon de la Moto Paris, Moto, Salon, Tristar, Duke, coups de coeur, AnDroKtoNe, JessB, Jessica B,
 
 
>>Masquer les commentaires [1]
 
 
 
Commentaire n°1/1
 
 
Remonter Posté le 06/01/2014 par ΨAnDroKtoNe

 
Avinton
20131213121016-61c755b0-la.jpg

Can Am Spyder
20131213121104-029e92b8-la.jpg



CR&S Duue
20131213121121-65238fef-la.jpg

Projet Geco
20131213121128-ad03560e-la.jpg



HMS - Handicap Motard Solidarité
20131213121205-2d570118-la.jpg

Honda Integra 750
20131213121249-8ed7e2a0-la.jpg



Kawasaki W800
20131213121321-2bbada79-la.jpg

Kawasaki W800
20131213121329-466049ee-la.jpg

KTM 390 Duke
20131213121355-f28f804c-la.jpg

KTM 390 Duke
20131213121417-e7ddd0b6-la.jpg

KTM 390 Duke
20131213121424-3492bd96-la.jpg



Side-Car Scooter LML
20131213121436-eecbe1fe-la.jpg

Side-Car Scooter LML
20131213121456-430fff1b-la.jpg

MASH 250 Two Fifty
20131213121504-80c06a01-la.jpg

MASH 250 Two Fifty
20131213121525-01184cba-la.jpg

MASH 250 Two Fifty
20131213121539-8e1f156a-la.jpg



Peugeot 400 Metropolis
20131213121717-3f5ec704-la.jpg

Peugeot 400 Metropolis
20131213121705-04c2a265-la.jpg

Royal Enfield 535 Continental
20131213121758-eec32079-la.jpg

Royal Enfield 500
20131213121805-b1e9abf1-la.jpg



Suzuki 250 Inazuma
20131213121817-35a856d5-la.jpg

Voxan Wattman
20131213121922-21bff0ad-la.jpg



Yamaha 125 Tricity
20131213121941-b26f3d83-la.jpg

Yamaha
20131213121948-565e55c4-la.jpg



Yamaha SR 400
20131213122024-776f25e5-la.jpg

Yamaha SR 400
20131213122037-b7670110-la.jpg

Zero S
20131213122055-024c2acd-la.jpg

 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
 
 
 
 

Retour Page principale Aide Accueil