logo  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
 
Les Articles : par Catégories



 
 
8 Derniers articles
 
 
 
 
5 Derniers Posts du Forum :
 
 

 
 
Recherche rapide :
 
 
Entrez un mot ou
un groupe de mots :
Selectionnez les zones :
Forum
Articles
DownL
News
Pages
Faq

 
 
Lettre de Nouvelles :
 
 

Inscription
Désinscription

 
 
Météo
 
 
 
 
Echange de liens
 
   
 
 
 
 

Index des articles > Coups de gueule > Les profs. Des privilégiés ???

 
 
Les profs. Des privilégiés ???
 
 

Article posté par ΨAnDroKtoNe.
Paru le samedi 13 décembre 2008 à 19:24
Vu 3627 fois.
Note : etoiles5 (2 votes)

Les profs. Des privilégiés ???

Ou comment les gouvernants (Sarko et ses sbirres) nous bourre le mou en nous montrant du doigt une catégorie pour faire oublier leurs turpitudes et leur couardise.



Depuis plusieurs années les gouvernements successifs s'en donnent "à coeur joie" pour démanteler l'éducation nationale et faire une école à deux vitesses.

Même si l'école a toujours été à deux vitesses, dorénavant elle est avec une toute petite vitesse et une surmultipliée suivant le portefeuille de vos parents...

Depuis au moins ce gouvernement (Sarko & Co) et le précédent, la marche s'est accélérée pour démotiver les profs qui sont pourtant la force vive de l'éducation nationale.

On les montres souvent (voir toujours) comme des privilégiéEs payéEs à ne rien faire ou presque.

Mais on oublie toujours de préciser leurs revenus et le calcul des dits revenus.

On oublie jamais de dire qu'illes ont 2 mois de grandes vacances, alors qu'en réalité ce n'est pas le cas, car au début des grandes vacances illes doivent être disponibles si on a besoin d'eulles pour corriger des copies ou surveiller des examens et qu'illes rentrent avant les gamins à l'école pour préparer l'année scolaire.

On oublie aussi de dire qu'illes ne sont pas payéEs pendant ces grandes vacances...

On oublie encore de dire que plus ça va, plus leurs conditions de travail sont difficiles, surtout "dans les quartiers"... Car on ne peut plus mettre un élève en dehors de la classe sinon le directeur vous le ramène en disant que "ça ne se fait pas", parceque les directeurs pissent dans leur froc devant les parents, il vaut mieux déjuger un prof devant ses élèves et lui retirer ainsi toute chance de contrôle sur sa/ses classes. Et même quand les directeurs ne désavouent pas leur profs, c'est "la vie scolaire" (bureau des surveillants et des conseillers d'éducation) qui bien souvent les ramènes en cours en arguant qu'illes n'ont pas assez de surveillantEs pour s'occuper des élèves excluEs.

Pour illustrer cet article voici un diaporama fait par un prof qui semble t il commence à en avoir raz le pompon d'être pris pour un imbécile.

Si vous n'avez pas de quoi lire le fichier pps vous pouvez télécharger et utiliser gratuitement OpenOffice.org qui est capable de les lire.

Enfin, voici les copies d'écran du diaporama.

mini_081213065547468632869485.jpg

mini_081213065547468632869486.jpg

mini_081213065547468632869487.jpg

mini_081213065547468632869488.jpg

mini_081213065547468632869489.jpg

mini_081213065547468632869490.jpg

mini_081213065547468632869491.jpg

mini_081213065547468632869492.jpg



Peut être ceulles qui pensent que les profs sont des flemmardEs payéEs à ne rien faire vont changer d'avis, à moins qu'illes n'aient pas branché leur neurone...


Mots clés : AnDroKtoNe, Laurent tarillon, profs, prof, professeurs, éduction, éducation nationale, sarko, sarkozy,
 
 
>>Masquer les commentaires [14]
 
 
 
Commentaire n°14/14
 
 
Remonter Posté le 19/12/2008 par Ωsofille

 
Belle signature ! A méditer .
 
avatar

 
 
Commentaire n°13/14
 
 
Remonter Posté le 18/12/2008 par Ancien membre

 
Hum, pour une fois je vais réagir.

C'est bien joli de parler des prof, ils sont malheureux, ils sont mal payé, ils sont tristes...
bref je ne vais pas parler de ça j'en sais rien je ne connais pas.
Par contre ce que je connais c'est la profession d'élève que j'exerce depuis trop longtemps à mon goût ><.

Je m'explique.

J'ai été élevé en banlieue parisienne, évidemment pas la banlieue la plus zen, puisqu'il s'agissait du 78, je vivais à Villepreux près des Clés-Sous-Bois, une banlieue à problème.
Alors je vous explique le tableau, j'étais intelligente (Qi assez élevé), bigleuse, et je ne parlais pas.
Résultat, la prof me foutais dans le fond de la classe, quand je lui disais je ne vois pas le tableau la réponse était toujours la même : "Si tu es si intelligente t'en a pas besoin".
Bref c'était super sympa.
C'est une exception me diront les profs, on n'est pas tous comme ça, je m'en doute. Mais prenons un autre exemple celui d'un ami que je connais bien, lui pas de bol, enfant à problème il se retrouve en SEGPA (je ne sais pas si ça existe toujours), mais voilà le mec c'est une tronche, en 4ème il s'est mis (enfin) à bosser. le type se tape 18 de moyenne, il demande à retourner dans le général, mais on lui répond non et on l'envoi par la suite vers un bac Pro. Je précise après son bac le mec fait math supp math spé, major de promos.
Des exemples je n'ai que ça.
Des profs incompétents, notamment en langue, des profs qui visiblement n'ont aucune connaissance de la pédagogie, je ai rencontrer un bon nombre.
Moi j'aimerai qu'on m'explique, ok, la situation des profs n'est pas simple, je l'admet, mais merde, quand vous faites prof c'est par passion normalement!
Alors pourquoi foutre la vie d'élève en l'air! Qu'est ce que ça coute d'être un peu attentif!
Qu'est ce que ça coute de trouver une autre méthode pour les élèves qui ne comprennent pas la votre?
Qu'est ce que ça vous coute de venir en cour et de juste porter le brassard "en grêve" au lieu de ne pas venir et foutre en l'air une année de bac?
Alors oui vous êtes dans la merde par moment, mais bordel c'est l'avenir de vos élève que vous avez entre vos mains, et vous n'avez pas trop l'air conscient de cette responsabilité!
 
avatar

 
 
Commentaire n°12/14
 
 
Remonter Posté le 16/12/2008 par Ωsofille

 
Non.
 
avatar

 
 
Commentaire n°11/14
 
 
Remonter Posté le 16/12/2008 par Ancien membre

 
vous n'avez jamais connu de democratie

meme pas dans les années 80 ?? smiley sg3agbouletg3ag.gif
 
avatar

 
 
Commentaire n°10/14
 
 
Remonter Posté le 16/12/2008 par Ωsofille

 
Je ne vous cache pas que j'ai bondi plusieurs fois en lisant votre dernier post ,encore une fois vous faites de cas particuliers, ce qui se voudrait une démonstration. Mais j'ai dit que j'arrêtais là cette discussion stérile .Quelques remarques tout de même
Dans le public on récupère les exclus du privé ( facile de faire de faire du chiffre ainsi) .
Je suis en contact permanent avec les entreprises de ma région ,pour lesquelles nous travaillons et je sais ce qui s'y passe .
Les lycéens d'aujourd'hui sont beaucoup plus conscients de la réalité que ne l'étaient ceux de ma génération car ils vivent aussi la crise de plein fouet alors que nous ,nous avions un avenir tout tracé pour peu que nous ayons un formation quelconque .Ils ont leurs idées et n'ont pas besoin des profs pour leur dire ce qu'ils ont à faire .
Le problème de la réforme n'est qu'un des éléments de leurs inquiétudes .C'est pour cela que le ministre recule car ce qui est en jeu c'est un embrasement beaucoup plus vaste .
Je n'ai pas non plus animosité à votre égard .Pour la démocratie , je n'en ai encore jamais connu une alors j'ai un peu de mal à en parler . smiley sg3bgg29g.gif

 
avatar

 
 
 
 
 
 

Retour Page principale Aide Accueil