logo  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
 
Les Articles : par Catégories



 
 
8 Derniers articles
 
 
 
 
5 Derniers Posts du Forum :
 
 

 
 
Recherche rapide :
 
 
Entrez un mot ou
un groupe de mots :
Selectionnez les zones :
Forum
Articles
DownL
News
Pages
Faq

 
 
Lettre de Nouvelles :
 
 

Inscription
Désinscription

 
 
Météo
 
 
 
 
Echange de liens
 
   
 
 
 
 

Index des articles > Concentres (et Balades) Moto > Mes Vacances 2010 (prévisions) puis préparation et réalisati

 
 
Mes Vacances 2010 (prévisions) puis préparation et réalisati
 
 

Article posté par ΨAnDroKtoNe.
Paru le mardi 1er juin 2010 à 13:08
Vu 7946 fois.
Note : etoiles5 (5 votes)

Mes Vacances 2010 (prévisions) puis préparation et réalisati

Petit "pré"-récapitulatif concernant les vacances que j'envisage cet été.



Ça fait un bon moment que j'en ai pas pris (des vacances).

Du coup, puisque j'ai la moto qui me démange
(maintenant que j'en ai une et que j'ai enfin le permis...),
bah je vais essayer de partir en ouacances smiley sg3agyesg3ag.gif


Actuellement je met de coté pour aller à la mi-juillet à une concentre où j'ai été invitée (du coté de Pau),
ce qui je dois dire m'a profondément touchée smiley sg3agtimide.gif smiley sg3agtimide.gif smiley sg3agtimide.gif

Donc normalement, à moins d'avoir une tuile d'ici là, j'irai à cette concentre.

Ensuite, j'irai rendre visite à des amis à Cerbère
(de l'autre coté français de Pyrénées) puis je remonterais chez mon papa (du coté de Bergerac) et enfin, avant de rentrer chez moi, je passerai à La Nouaille (en Creuse pas dans la Dordogne) chez ma meilleure amie.

Par contre, sur le chemin de chez mon papa à ma meilleure amie,
je pourrais faire un ch'ti détour par Meymac au cas où il y ai du monde pour boire un coup. Voili voilou.


Autres précisions.

Je partirais probablement
(parce que tout n'est pas encore définitif) :

- Départ de Brest, le 14 juillet au matin direction le sud (ouest "½uf corse")

- Arrêt le 14 au soir sur l'ile d'Oléron
==> si les amies que j'y ai peuvent me recevoir (c'est pas sur, elles ont des ennuis de santé)
==> donc si ces amies ne peuvent me recevoir, je ferais la halte entre Nantes et La roche sur yon (voir carte du parcours)

- 15 juillet, direction Bordeaux pour voir des copines et peut être un copain
==> (normalement pas de souci à ce niveau)

- 16 juillet : direction "L' Immortelle"

- 18 juillet au soir,
==> normalement pas de souci là non plus

- 19 juillet au matin direction cerbère en pays catalan (1ère étape)
==> le soir, camping
==> (voir carte du parcours)

- 20 juillet direction Cerbère (2ème étape et arrivée à Cerbère)

- 23 juillet direction Bergerac (enfin c'est à mi-chemin entre Bergerac et Sarlat la canéda) (mon papa) (1ère étape)
==> le soir, camping
==> (voir carte du parcours)

- 24 juillet arrivée chez mon papa

- 26 juillet direction chez ma meilleure amie à La Nouaille (23)
==> avec un arrêt à Meymac pour voir du monde s'il y en a chalut motard

- 29 juillet retour Brest (1ère étape)
==> le soir, camping
==> (voir carte du parcours)

- 30 juillet dernière étape pour rentre à Brest.


Le but est surtout que si l'un ou l'une du forum est dans le coin,
on peut s'arranger pour rouler ensemble ou boire un café/bière/soda....
voir manger un bout
(rayer la mention inutile)


Voici la carte du parcours :


mini_100601121209468636144770.jpg

Autre précision, je ne prends jamais l'autoroute.
Pour deux raisons :
Premièrement c'est trop cher pour moi (péages et carburant).
Deuxièmement je m'y endors. :oops:


Mots clés : Jessica, Jessica B, AnDroKtoNe, moto, motard, motarde, Brest, Bretagne, Finistère, Honda, NTV, 650, NTV 650, NTV 1993, Honda NTV, Pau, fRance, france, Vacances, 2010, Vacances 2010, Cerbère, Bergerac, La Nouaille, L'Imortelle, Imortelle,
 
 
>>Masquer les commentaires [43]
 
 
 
Commentaire n°43/43
 
 
Remonter Posté le 04/11/2015 par ΨAnDroKtoNe

 
Coucou Guy et Claudette,
Oui je suis au courant, j'ai vu ça sur fesse de bique smiley sg3aggrospleur01g3ag.gif
Putain de crabe smiley sg3aggrognong3ag.gif
Bisous à vous deux smiley sg3agbisoujoue.gif

 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°42/43 :: Un décès
 
 
Remonter Posté le 03/11/2015 par +Guy et Claudette

 
Salut Jessi,
Es-tu au courant, ça circule sur le net, et je me suis rappelé que tu y avais participé.
http://forum.dnepr-ural.fr/viewtopic.php?p=640#p640
Bisous
 
avatar

 
 
Commentaire n°41/43 :: Les photos
 
 
Remonter Posté le 11/10/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Voici un lien vers les photos que j'ai prises cet été :

http://jessb.free.fr/moto/2010/ete2010/

Concernant le rassemblement "l' Immortelle" :

http://jessb.free.fr/moto/concentres/2010/Immortelle/
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°40/43
 
 
Remonter Posté le 11/09/2010 par ΨAnDroKtoNe

 

Citation de Jeff :
On dirait que t'es bien éclaté. smiley sg3agPg3ag.gif


Euhhhh ooooouuuuuiiiiiiii smiley sg3agX.gif smiley sg3agX.gif smiley sg3agX.gif
Et plutôt deux fois qu'une smiley sg3agD.gif



Citation de Jeff :
Es tu reposée maintenant ? smiley sg3agD.gif


smiley sg3agrougisg3ag.gif smiley sg3agrougisg3ag.gif smiley sg3agrougisg3ag.gif pas du tout smiley sg3agX.gif
Je suis rentrée il y a un peu plus de deux d'une balade à thème organisée par la FFMC29
(dont je suis membre) et j'ai encore fait aujourd'hui environ 220 km smiley sg3agyesg3ag.gif
Malgré la bruine et même la pluie à certains moments, c'était que du bonheur smiley sg3agtimide.gif



Citation de Jeff :
Biz


BAM
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°39/43
 
 
Remonter Posté le 11/09/2010 par ΨAnDroKtoNe

 

Citation de Pirick :
Salut jess,


Coucou Pirick smiley sg3agg29g.gif


Citation de Pirick :
Pfiouuuuuu quel périple !!!


smiley sg3agrougisg3ag.gif smiley sg3agtimide.gif euhhhh tu crois smiley sg3agtimide.gif


Citation de Pirick :
Je suis sûr que tu as apprécié chaque km et que tu n'as qu'une envie ..... repartir.


C'est clair, dans les prochains jour je mettrais en ligne (quand je l'aurai rédigé) un texte sur ce que j'ai fait au mois d'août et en ce début septembre, il y aura de quoi faire (ce ne sera pas forcément très long).
Et c'est clair qu'à chaque fois que je rentre d'un tour en moto, dans les heures qui suivent j'ai envie de repartir, ça me manque "c'est comme une drogue à accoutumance" smiley sg3agX.gif



Citation de Pirick :
C'est le résultat de ta persévérance pour obtenir ton permis, et ta volonté d'avancer toujours plus loin.


Oui c'est clair que j'ai été persévérante. J'en ai chié pour ce permis mais je l'ai eu (et pas si mal que ça puisque 4A au plateau) smiley sg3agtimide.gif et maintenant c'est que du bonheur en barre, ça vaut tout l'or du monde. smiley sg3agg29g.gif


Citation de Pirick :
Maintenant tu appartiens au monde des motards et tu l'as bien mérité.


Oui ! Déjà avant d'avoir une moto je me considérais comme "motarde dans l'âme", n'hésitant pas à m'arrêter quand j'étais en voiture et que je voyais unE motardE en panne sur le bord de la route et maintenant que j'ai le permis et la moto, je me sens encore davantage motarde même si parfois j'ai l'impression de pas être à la hauteur smiley sg3agrougisg3ag.gif


Citation de Pirick :
C'est avec un peu de nostalgie que j'ai lu ton (grand) récit et j'y ai trouvé beaucoup de similitudes avec des virées que j'ai vécus.


J'imagine la nostalgie pour toi, tout au moins j'essaie et je ne peux ressentir ce que tu ressens mais je crois que je peux m'en approcher.
Ça m'étonne aussi ce que tu me dis concernant les similitudes, enfin en partie. Le fait d'être motardE oblige les points concordants mais ça me fait drôle. smiley sg3agtimide.gif



Citation de Pirick :
J'espère que tu auras l'occasion de vivre cette passion pendant de nombreuses années, parce qu'a chaque fois que tu enfourches ta machine tu débutes une nouvelle aventure.


Je l'espère aussi et c'est vrai que question aventures, je souhaite en vivre des dizaines, toujours renouvelées avec à chaque fois des tonnes de bonheur et de plaisir smiley sg3agg29g.gif


Citation de Pirick :
Pour moi, tu sais que l'aventure s'est arrêté, mais j'en ai gardé l'esprit (motard un jour, motard pour toujours) et si un jour ta route passe par la bourgogne, tu seras la bienvenue.

Amicalement


Oui je n'oublie pas ton invitation, d'ailleurs quand je viens en seine et marne de temps à autres, je suis toujours en voiture smiley sg3agg28g.gif mais dès que j'aurai l'occasion je n'hésiterai pas à te dire un p'tit bonjour smiley sg3agg29g.gif

BAM
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°38/43
 
 
Remonter Posté le 11/09/2010 par ΨAnDroKtoNe

 

Citation de Chloé :
Hé bah dis donc !
J'ai tout lu ! si ! tu t'es vraiment éclatée à ce que je vois. smiley sg3agsuper2poucesfleursg3ag.gif


Ficelles de caleçon d'avoir tout lu, mais tu as raison, car je crois que ça en valait la peine smiley sg3bgg29g.gif
Oui c'est clair que je me suis éclatée, et encore j'ai pas fait tout le récit depuis aout, je vais essayer de le faire dans les prochains jours smiley sg3agyesg3ag.gif
J'aimerais bien recommencer smiley sg3agtimide.gif


Citation de Chloé :
PS : moi aussi j'ai soif, mais y'a plus de bières dans le réfrigétrateur ! smiley sg3aggrospleur01g3ag.gif


J'espère que depuis tu as réglé ton problème de bière ?
Sinon la prochaine fois que je viens je t'en apporte une smiley sg3agyesg3ag.gif , enfin, si t'as pas peur d'une bière qui sera tiédasse et bien secouée avé la moto smiley sg3agdingog3ag.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°37/43
 
 
Remonter Posté le 02/08/2010 par Jeff

 
On dirait que t'es bien éclaté. smiley sg3agPg3ag.gif
Es tu reposée maintenant ? smiley sg3agD.gif

Biz
 
avatar

Carpe Diem
hitza hitz
hitzemana zor

 
 
Commentaire n°36/43
 
 
Remonter Posté le 31/07/2010 par Ωpirick

 
Salut jess,

Pfiouuuuuu quel périple !!! Je suis sûr que tu as apprécié chaque km et que tu n'as qu'une envie ..... repartir. C'est le résultat de ta persévérance pour obtenir ton permis, et ta volonté d'avancer toujours plus loin. Maintenant tu appartiens au monde des motards et tu l'as bien mérité. C'est avec un peu de nostalgie que j'ai lu ton (grand) récit et j'y ai trouvé beaucoup de similitudes avec des virées que j'ai vécus. J'espère que tu auras l'occasion de vivre cette passion pendant de nombreuses années, parce qu'a chaque fois que tu enfourches ta machine tu débutes une nouvelle aventure.
Pour moi, tu sais que l'aventure s'est arrêté, mais j'en ai gardé l'esprit (motard un jour, motard pour toujours) et si un jour ta route passe par la bourgogne, tu seras la bienvenue.

Amicalement
 
avatar

 
 
Commentaire n°35/43
 
 
Remonter Posté le 31/07/2010 par +chloe29

 
Hé bah dis donc !
J'ai tout lu ! si ! tu t'es vraiment éclatée à ce que je vois. smiley sg3agsuper2poucesfleursg3ag.gif

PS : moi aussi j'ai soif, mais y'a plus de bières dans le réfrigérateur ! smiley sg3aggrospleur01g3ag.gif
 
avatar

La tendresse - Bourvil smiley sg3agg29g.gif
http://www.youtube.com/watch?v=TMHiphp6Ork

 
 
Commentaire n°34/43 :: Dernière étape : 30 juillet 2010
 
 
Remonter Posté le 30/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Bon ça y est !

Je suis rentrée de mes vacances de cet été 2010.

On dirait une loque. Je suis lessivée.

Hier soir avec Patou nous ne sommes pas sorties en moto, elle a fini trop tard et du coup ça l'aurait pas fait. Je sais qu'elle a été un peu déçue et moi aussi bien sur. Tant pis ce sera pour une prochaine fois.

Ce matin debout à 6H00, le neurone a eu beaucoup de mal à se mettre en route. Purée qu'c'est dur la vie... smiley sg3bgg29g.gif ^^
J'ai pris un micro petit déjeuner, ça passait pas trop. Je me suis préparée sans me presser, du coup j'avais prévu de partir pour 7H00, j'y étais presque, puisque je suis partie à 8H00 ! smiley sg3bgg29g.gif smiley sg3agD.gif Les au revoir ont été pas si difficile que je le pensais en apparence du moins, car sur la route j'avais le coeur gros de laisser ma Patou. On se reverra dès que possible c'est sur. Tu sais quoi Patou ? Merci pour tout. Tu es trop géniale, je t'aime énormément beaucoup. smiley sg3agg29g.gif

Heureusement qu'avant de partir j'avais enfilé la veste de pluie, elle m'a servie de coupe-vent par dessus le blouson en cuir "d'été" car avec les 12°C ambiants y'avait d'la buée dans le cax et faisait pas suffisamment chaud pour qu'elle parte toute seule...

J'ai donc été raisonnable pour rentre, j'ai pris le chemin le plus court. Vallières, Pontarion, Guéret, La souterrraine, Magnac Laval, Le dorat, Bussières Poitevine, Poitiers, Parthenay, Bressuire, Mauléon où j'ai fait mon premier plein à 125568.6 km après 319 km de route depuis La Nouaille, réserve passée à 306.8 km, distance parcourue avec le plein 335.3 km, 17.46 Litres ajoutés
(22.96 Euros) soit 5.2 litres aux 100. Puis Cholet, Nantes où j'ai rejoins la N165 qui mène à Brest. A un moment donné je me suis peut être faite flasher par un p@#$¤ de radar de feu tricolore, car il est passé à l'orange alors que j'en étais à 5 mètres environ et même en pilant, j'ai dépassé le feu d'environ trois mètres, donc y'a une forte probabilité pour que je me sois faite avoir, putain ça fait chier d'autant que je me suis arrêtée, j'ai même reculé des trois mètres pour être au niveau du feu. Ce genre de radar ne devrait se déclencher que quand le feu passe au rouge pas à l'orange, c'est vraiment de la "Boite à Fric". Ni plus ni moins !!!...

Ensuite je me suis arrêtée à Pontchâteau
(entre Nantes et Vannes) pour me restaurer, ceci fait je suis repartie. Je commençais à trouver le temps long. De plus c'est là (et pas avant) que j'ai quitté ma veste de pluie, non parce que j'avais chaud mais je me suis dit que peut être la température augmenterait, en fait pas vraiment. Dans un sens tant mieux, je préfère ça que de crever de chaud.

J'ai fait un dernier plein au Leclerc de Quimper où j'ai presque apprécié la facture car le carburant était vendu prix coutant
(soit un peu moins de 1.27 Euros le litre de SP95). J'en étais donc à 125896 km, distance depuis La Nouaille : 647 km, réserve passée à 302 km, 17.06 litres de carburant pour 327.3 km parcourus (21.63 Euros) soit 5.21 litres aux 100. Je tenais le bon bout et ça me réconfortait, mais pourtant les presque 70 km qu'il me restait à faire m'ont parus bien longs... Enfin je suis arrivée à Brest vers 17H15, 9H15 après mon départ (moins je pense environ 30 minutes de pause).

Distance totale parcourue de La Nouaille à Brest : 718 km.

Distance totale parcourue depuis mon départ le 14 juillet 2010 : 3415 km.

Et vous savez quoi ?....

Purée ce que j'ai mal au c** ^^ s'en est pas tenable, j'ai fait de la "marmelade d'oignon". Quand j'aurai grande, j'aurai une selle confortable car la mienne on voit l'armature à certains endroits, ceci expliquant aussi l'état pitoyablement lamentable de mon séant...

Là j'ai plus d'énergie, à peine assez pour taper ce texte et pour boire un bon verre de bière bien fraiche. ahhhhhh ça fait du bien, mais quand je vais aller au lit, je sens que je vais m'endormir comme une loque.

Bon je vous laisse, j'ai une bière à siroter. smiley sg3agD.gif

BAM toutE le monde

 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°33/43 :: Jeudi 22 juillet au Mercredi 28
 
 
Remonter Posté le 29/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Jeudi 22, je me suis levée à une heure raisonnable et puis ensuite je suis allée faire un p'ti tour en Espagne pour faire un complément de plein d'essence en prévision du départ du 23 vers la Dordogne.

Puis j'ai acheté des saucisses pour faire plaisir à Davidounet... smiley sg3bgg29g.gif N'empêche en Espagne les saucisses de cochon c'est vraiment pas cher
(4 ¤uros le kg pour les plus chères !).

Une fois de retour à Cerbère j'ai déposé les saucisses et suis partie rejoindre Dannie qui était en train de travailler
(comme presque tous les jours) sur la "Bruixa" sa sorcière de bateau avec tout plein de jolies couleurs.

Nous avons ensuite été au super marché de Banyuls
(là où est son bateau) pour faire le plein de sa machine. Une machine tranquille puisqu'il s'agit d'une Honda GL 650 Silverwing (décarénée totalement), enfin tranquille par rapport à Trottinette pas tant que ça puisqu'elle fait tout de même une douzaine de chevaux supplémentaire à cylindrée égale (65 contre 53). Et dans les virages elle repart un peu plus facilement. smiley sg3agg29g.gif D'ailleurs j'ai fait des photos, et puis c'est pas pour dire mais Dannie elle envoie du lourd dans les virages... Les images (photos) parleront mieux que ce que je peux dire. smiley sg3bgg29g.gif Nous avons pris la route pour rentrer sur Cerbère et nous en avons profité pour user un peu le coté des pneus. smiley sg3agg29g.gif

L'après midi a été consacré à une flemmingite aiguë après un repas bien sympa. Il a fallu préparer les affaires pour le départ du vendredi. Jeudi soir tranquilles à discuter tous ensemble, une bonne soirée en somme.

Vendredi matin, debout tôt, 6H00. smiley sg3agD.gif

Comme d'habitude je me presse et au bout de presque deux heures je suis prête. Nan j'déconne je force le trait. Disons le matin, faut le temps d'ouvrir un oeil et ensuite le second, puis le plus dur c'est d'arriver à bouger le premier orteil. Après faut s'décider à bouger. smiley sg3agD.gif La douche, "rangeage" des affaires dans la bagagerie de Trottinette et enfin prendre un 'ti café avé un morceaux d'pain. L'est déjà l'heure de partir, bon même si à l'origine j'avions prévu 7H00 du mat', il est 7H40 environ et c'est plus le temps d'trainer. Les Dadas m'accompagnent jusqu'à Trottinette avec une partie des bagages et moi avec l'autre, et pendant que je me prépare à la vitesse de l'éclair, Dannie me dit au revoir car elle va sur la "Bruxia" pour travailler dessus. David reste encore un petit moment et rentre. Je finis de sangler le gros sac étanche sur la partie arrière de la selle, j'enfile le reste de mon équipement et je suis fin prête à partir. Il n'est pas encore 8H00, le ciel est vraiment gris et ça brouillasse, c'est bien la peine de se rendre dans le sud du sud de la fRance pour se prendre la flotte.... Si j'aurais su, j'aurai pas venu... smiley sg3bgg29g.gif

Hoppp ça me fait bizarre de prendre la route avec Trottinette chargée puisque ces derniers jours j'avais roulé sans chargement. Faut juste ne pas être trop optimiste dans les virages par rapport à la mollesse des suspensions arrière et puis à la sortie de Cerbère, je m'arrête sur le coté le long d'un parapet pour prendre quelques photos du temps gris, bah oui, faut bien garder des preuves comme quoi y'a pas qu'en Bretagne qu'il pleut. Nan mais, faut arrêter avec les idées reçues. ^^ Je reprends ma route car faut pas mollir, un plus de 400Km m'attendent et surtout de la départementale.

Je me méfie un peu donc à cause des suspattes mais bien sur et surtout à cause du "verglas d'été" car ça faisait un moment qu'il n'avait pas plu par ici... Et bien entendu faut faire chauffer tranquillement le moteur et les pneus et aussi la conductrice. Le temps de prendre le rythme de croisière. Banyuls c'est joli, puis Port Vendres toujours aussi laid, et je rattrape plus loin la 2x2 voies pour quelques kilomètres, je sors direction Elne, Bages, c'est pas les coins que je préfère même si c'est très joli mais j'accroche pas sur ce genre de paysages. Je file sur Thuir, la route qui mène sur Estagel par Millas ouvre l'horizon sur des panoramas différents et c'est vraiment chouette. Estagel où je rejoins la route que j'avais prise à l'allée le lundi direction Quillan par Saint Paul Fenouillet où je suis inquiète car je me souviens bien de la douzaine de kilomètres de gravillons que j'avais essuyé quatre jours plus tôt, par chance ces quatre jours ont permis aux divers véhicules de tasser les vilains petits cailloux... Bien sur il en reste mais vraiment rien de gênant par rapport à ce que j'avais "subi" auparavant. Je file à bonne allure vers ma destination.

Par contre entre Saint martin lys et Belvianes et Cavirac le paysage est carrément différent. Fantastique même. C'est le "Défilé de Pierre Lys" que j'avais déjà emprunté et apprécié à l'aller mais là, sachant à l'avance ce que je vais voir, je me prépare, j'ouvre grand mes yeux et profite du défilé, c'est impressionnant, on se sent décidément rien du tout dans de tels décors. C'est court et si j'avais eu le temps j'en aurai profité davantage en faisant demi-tour plusieurs fois. Seulement j'ai une destination à rejoindre et je ne sais pas combien de temps ça va me prendre, alors je continue mon chemin en gardant en mémoire les images tant appréciées. A Quillan je bifurque au Nord direction Limoux. Ville que j'atteins assez rapidement, c'est pas moche mais franchement je trouve pas ça génial.

Direction Fanjeaux, sur cette route aux abords de Montréal, Villepinte me rattrape et je manque la Force, par une chance incroyable, Fanjeaux est passé et je me dirige maintenant vers Castelnaudary. Revel, Puylaurens, Saint paul cap de joux, Grauhlet, les routes sont chouettes par ces coins là smiley sg3agD.gif , Gaillac où je fais le plein d'essence de Trottinette, 124551.1 km soit 326.5 km avec 17.48 litres
(23.58 Euros) soit 5.35 litres aux 100, j'suis pas étonnée avec une route où il faut garder les watts en éveil, donc tourner très souvent au dessus de 4000 trs, forcément ça se ressent sur la consommation d'autant que la moto est chargée, pour info la réserve a été passée à 291.3 km. Puycelci, Bruniquel, deux patelins où je ne passe pas mais que je frôle et je vois de magnifiques villages, à Bruniquel le château perché sur un piton rocheux mériterai un détour, ces routes sont superbes. Montricoux est pas mal non plus, puis Caussades. Là je me dirige vers Cahors, puis vers Mercuès par la D911, Espère, Rostassac où j'emprunte la D660 vers Canourgues, Goujounac, Frayssinet le Gelat et Villefranche du Périgord. Mazeyrolles où je prends la D710 vers Salles de Belvès/Belvès, Sagelat, Siorac en périgord et enfin Coux et Bigaroque chez mon Pôpa.

Je viens de faire 496.6 km et il est 15H30 quand j'arrive. Cerise sur le gâteau, dans les derniers virages qui montent au lieu-dit où habite mon papa, la DDE a été très sympa et a éparpillé copieusement 3000 semi-remorques de gravillons sur moins d'un kilomètre, décidément j'aime pas du tout ces 'tites bêtes là. C'est curieux, mais même si je sais que ça sert à rien mais je me tends comme un arc et je sors de ce genre d'expérience avec un mal carabiné aux épaules et à la nuque... Pfffff ils me font braire avec leur manie d'en étaler partout... Enfin c'est la vie et le fait d'arriver sans encombre est bien le plus important. Isabelle, la femme de mon papa
(depuis 33ans) m'accueille gentiment. Je suis contente de la voir et j'ai déjà hâte d'aller demain voir mon pôpa à l'hôpital où il est depuis l'avant veille suite à une irritation de l'intestin grêle, ce n'est pas grave en soit mais très handicapant puisqu'il ne peut plus s'alimenter et s'abreuver tant que l'irritation n'est pas dissipée. Isabelle me montre ma chambre et la salle de bain que j'aurais pour moi toute seule, waou quel confort smiley sg3agg29g.gif , j'en profite auparavant pour ranger la moto dans le garage où elle a fait de la place pour que Trottinette y soit à l'abri. J'emmène les affaires dont j'aurais besoin dans ma chambre et ne tarde pas à aller prendre une douche. Car sur les presque 500 km fait aujourd'hui, 200 ont été parcourus entre averses et bourrasques de vent de face ou latérales et y'a des fois c'était un peu chaud mais rien d'ingérable, la preuve... Je l'ai fais.

Quand je sors de ma douche, Isabelle est au téléphone avec papa et quand elle a fini elle me le passe. Je suis contente de lui parler, nous restons au téléphone peut être bien une vingtaine de minutes. J'ai hâte de le voir le lendemain, ça fait déjà trois ans que nous ne nous sommes pas revus. C'est long tout d'même. Mais pas toujours facile d'avoir le temps, et surtout le budget pour les 800 km qui nous séparent
(et encore c'est que l'aller...). Elle a aussi préparé un gâteau au vin blanc (recette familiale), et nous en mangeront au dessert, hummmm décidément c'est toujours aussi délicieux. Nous prenons l'apéro et mangeons un repas savoureux avec entre autre une ratatouille accompagnée de viande blanche. Avec tout ça l'heure avance et il va se faire l'heure de se coucher. Après une frayeur pour Isabelle qui découvre une abomifreuse grosse araignée toute noire au dessus de sa fenêtre de chambre. Je ne lui suis pas d'un grand secours, j'ai autant peur de ces bestioles qu'elle en a peur elle-même. Elle finit par l'occire avec un aérosol qui l'obligera à dormir avec la fenêtre entre-ouverte.

Samedi matin, debout pas trop tôt, je crois bien vers 9H00 du matin. Normal tout d'même, bah oui quoi ! J'suis en vacances. smiley sg3agD.gif

La matinée se passe tranquillement, nous déjeunons d'asperges en conserve maison, un régal. En les pressant avec la langue sur le palais, elle s'écrasent et libèrent un parfum divin. Roti de porc et pommes de terres assaisonnées c'est super bon. En dessert le gâteau nous fais de l'oeil et c'est impossible de résister au cri de désespoir du gâteau qui attend d'être dégusté... Petit à petit l'heure avance et il va falloir aller à Périgueux rendre visite à mon papounet. C'est moi qui conduit la 19, je ne connais pas la route mais Isabelle me fait prendre un petit détour pour me montrer la route que je devrais emprunter le lendemain pour partir vers ma prochaine étape.

Nous arrivons à périgueux aux abords de quinze heures et nous garons dans un parking souterrain à deux pas de la clinique où se trouve mon papa. Nous y sommes en trois mouvements et plus je m'approche, plus je suis troublée. Je ne sais pas comment réagir. C'est bête et idiot même mais c'est comme ça. Quand la porte s'ouvre et que je le vois je suis vraiment super contente de constater que même si c'est pas la grande forme, il ne va pas si mal que ça. C'est rassurant. Car depuis deux jours que je sais qu'il est à l'hosto, je me fais du souci même si on me répète que ce n'est pas grave. On ne se refait pas... Et puis on en a qu'un, un papa. Grosses bises et papotages divers et variés pendant trois heures. Je suis triste à l'idée de ne pas pouvoir rester plus longtemps et de ne pouvoir revenir. Les impératifs sont là. Un peu après dix huit heures nous nous quittons, il est temps de rentrer. Le soir, petit apéro avec amuses gueules
(et là je serais raisonnable) puis nous dinons du reste d'asperges et c'est toujours aussi délicieux, puis pareil pour le plat, reste de ratatouille hummm qu'est ce que c'est bon smiley sg3agg29g.gif et pour le dessert alors là mes amiEs, un divin délice, des fraises "mara des bois", elles ressemblent en effet à des fraises des bois mais en plus grosses, par contre elles en ont aussi gardé toute la saveur avec un parfum très prononcé. A en tomber raide ! Ca devrait être interdit des choses aussi bonnes ! Comment maigrir dans ces conditions ? Hein ? J'vous l'demande ? C'est impossible de résister. Je ne suis qu'un être humain, je ne peux pas non plus résister au cri déchirant de la fraise dans sa barquette. Je suis faible et me laisse tenter, mais purée ce que c'est bon d'être faible. smiley sg3agD.gif L'heure avançant inexorablement il faut se résoudre à se coucher d'autant que demain matin, il faut se lever pour prendre la route.

Dimanche 25 matin, debout à 7H15, un peu dans le gaz, faut seulement le temps que le neurone se mette en route
(pas d'bol c't'un neurone qui tourne au diesel, y'a du préchauffage et tout le toutim... ^^ ). Petit déjeuner tranquille, Isabelle comme à son habitude est déjà debout et c'est elle qui me prépare le 'tidéj. Merci smiley sg3agg29g.gif Même avec la douche, y'a pas moyen de se réveiller, moi qui comptais partir pour 8H00 ou 8H30, c'est raté, enfin... pas d'beaucoup, je décolle vers 9H (à un quart d'heure près). Isabelle m'aide à sortir Trottinette en marche arrière du garage, il y a une très légère pente et avé mes muscles de moineau anémique et asthmatique bah heureusement qu'elle était là sinon ca aurait été encore plus difficile. Y'a pas... Deux c'mieux qu'une smiley sg3agD.gif Je finis de charger la moto et il est déjà temps de partir, merci et au revoir et zou faut y aller.

Aujourd'hui je ne vais pas loin. Une étape d'environ 235 km. Mini journée en sommes. Direction Sarlat par les petites routes qu'Isabelle m'a indiquée, passage éclair dans Sarlat juste sur un coté pour rattraper la route qui mène à Brive. A Brive j'emprunte une portion d'un peu moins de dix bornes d'autocroute pour éviter la ville et rejoindre Tulle. De longues lignes droites limitées à 90 c'est d'un monotone, pffff ennuyeux, d'autant que plusieurs voitures m'ont fait des appels de phares, du coup j'respecte la limitations des fois que les schtroumpf grognons soient de sortie... Pas envie d'leur filer le peu d'oseille dont je dispose et puis moi vis à vis d'eux, j'me sentirais un peu un croisement entre Azrael et Gargamel... :P Je n'écrirais pas sur mon site le terme que j'emploie à leur propos mais ce n'est pas gentil. Le pire c'est que dans le lot, y'en a des biens mais avec leur "chef suprême" actuel, on les oblige à être idiotEs
(bien sur pour certainEs y zont pas besoin de se forcer... mais pour les autres ça doit être intenable...) smiley sg3aggrognong3ag.gif
Tulle est évité aussi grace à une mini-rocade, c'est cool d'éviter les villes, j'adore.
Maintenant direction Egletons, peu avant je passe en réserve au bout de 311.3 km. Bien sur je me met en quête d'une station service ouverte où je pourrais payer en espèces. J'arrive à Egletons et m'arrête à toutes les stations que je croise, mais non, rien que des 24/24 grrrrrrr D'autant qu'au centre d'Egletons, la rue principale est barrée et il y a une déviation, pas cool car je vais à Meymac maintenant mais pour le moment je n'ai pas encore vu d'indication pour savoir la route à prendre, tant pis, je suis la déviation, advienne que pourra. Et j'ai bien fait, coup de bol.
Bon je continue mon chemin on verra bien jusqu'à Meymac qui n'est qu'à un peu plus de vingt bornes puisque c'est sur mon chemin. Ça devrait le faire, là bas y'aura bien une station ouverte. smiley sg3agg29g.gif Et puis au pire, j'ai un bidon de deux litres dans le taupe-caisse. smiley sg3agD.gif J'approche de Meymac et j'espère vraiment que je vais trouver une satané station service ouverte. Au rond point, ah chouette y'en a une
(Elan), hummm est elle ouverte ? J'inspecte en passant au pas, je vois quelqu'un près des voitures, je prends la sortie de la station et y vait en espérant que ce soit le garagiste. Bingo, c'est ouvert, tant pis le carburant n'est pas donné (1.41 E/L) mais j'ai pas le choix, Trottinette a bien soif et j'ai pas envie de la pousser... Eh bien il était temps ! Je suis à 124884.5 km et j'ai parcouru avec ce plein 333.3 km, le pompiste ajoute 17.73 Litres dans le réservoir, l'en restais vraiment pas beaucoup... Me voilà presque contente de payer cher mon plein, j'ai plus à m'inquiéter de la panne sèche. 5.32 L/100 pour ce plein.

Il est déjà presque midi, je continue dans le centre et vais au bar "Chez Arlette" des fois qu'il y ait des motardEs et comme j'ai faim je demande si elle fait des sandwichs, elle me répond que non et m'indique un peu plus haut un resto où ils en font. Mais bon, tout compte fait je préfère rejoindre Patou, j'ai encore environ un peu plus de cinquante bornes. Les routes sont jolies entre Meymac et Felletin, sur la fin il y a même des virages qu'il vaut mieux aborder à une allure très réduite, c'est très serré mais qu'est ce que c'est joli.

J'arrive aux abords de felletin, je tourne à gauche direction Saint quentin la chabanne, je retrouve les routes que je connais bien puisque j'ai habité dans le coin sept ans auparavant, puis Sous les fougères, je tourne à droite direction La Nouaille, cette route passe sur un petit plateau avec une vue panoramique vraiment superbe puis on redescend sur Villesauveix, à la sortie de Villesauveix, je prends à droite c'est une route où seule une voiture
(ou un 4x4) passe puis je rattrape Le Domaine de Banizette où habite Patou, ma meilleure amie, j'arrive il n'est pas encore 13H30. Tout le monde me saute dessus, Patou, mon 'ti couillon (Louis, le pti dernier de Patou, c'est mon filleul), Anthony et Sylvie. Je dépose mes affaires et je suis invitée à manger un bout, ça tombe bien j'ai faim. smiley sg3agg29g.gif Puis Patou doit assurer les visites du Domaine (elle est employée sur place, boulot pas du tout enviable étant donné la mentalité des patrons...), elle y va à reculons elle a pas envie de me quitter déjà, j'en profite pour m'installer dans la chambre qui m'est réservée et je passe l'après midi avec tout le petit monde, nous en profitons aussi pour faire plaisir à Louis en faisant une partie de Monopoly. smiley sg3agg29g.gif C'est bien agréable de passer du temps avec des personnes qu'on connait et qu'on apprécie. Quand elle a fini, Patou nous rejoins et la soirée s'écoule tranquillement, c'est super. Nous sommes vraiment contentes de nous retrouver. Louis est souvent à demander un p'ti calin, c'est sympa, j'aime bien. smiley sg3agg29g.gif

Lundi 26 matin debout tôt aussi vers 7H00 pour partir vers 9H00 en direction de Manzat, pour rencontrer Dan Winter "le chaman de la mécanique", il tiens un bouclard
(dans le sens noble du terme) où il répare et améliore des Ural bien sur mais aussi des gros monos. Le parcours est court, Aubusson, Saint Avit (où j'ai remarqué un endroit où se trouve de vieux camions très chouette à l'entrée Ouest du patelin), Pontaumur, Les Ancizes puis Manzat. Je fais une halte aux Ancizes car j'y vois une librairie-presse et depuis six jours je cherche à acheter LVM et pas moyen d'en trouver. Idem aux Ancizes, y'en a pas. Ca m'inquiète de plus en plus car le suivant ne tardera pas à sortir et du coup je risque de rater celui-ci que je tiens absolument à avoir puisque Raspoutine m'a dit qu'il y aurait un article de lui dedans. Je continue jusqu'à ma destination, une fois à Manzat je passe devant Est-Motorcycles (le Bouclard de Dan) et continue un peu pour trouver une librairie-presse au cas où ils auraient LVM. Je trouve la boutique, et aussi mon bonheur, chouette chouette chouette je suis super contente j'ai mon LVM. Hop je remonte en selle et vais voir Dan. Nous avons rendez vous à midi, j'avais appelé un peu avant dans la semaine précédente pour prévenir de mon passage. Il y a du monde, Gil est là, ainsi que Laurence et son compagnon (désolée j'ai zappé ton prénom, oops j'suis tête en l'air -confuse- ), Dan travaille sur l'attelage de Gil un Ural avec une magnifique peinture grise métallisée, j'ai d'ailleurs pris quelques photos que je mettrais en ligne prochainement.

Arrive l'heure de l'apéro et Dan nous paye un coup d'un pti blanc bien gouleyant ^^, je discute avec Valérie
(aka La Souris) et Laurence. Il est midi, nous ne tardons pas à aller déjeuner au Togo où Patience nous a réservé une table avec les indications de Valérie. Patience est super sympa et tout le monde aussi, pendant que nous prenons un délicieux repas nous discutons beaucoup et Kawa qui est aux pieds de Dan est en attente de gourmandises qui pourrait lui passer près de la truffe. Une fois le repas terminé, après quatorze heures (il me semble) nous retournons à la boutique où j'ai laissé mes affaires. Au fait Dan et Valérie M*E*R*C*I. Mat l'un des fils de Dan arrive pour travailler sur deux pièces pour sa voiture. Je profite aussi de ces instants pour rester émerveillée par l'ambiance qui règne en ces lieux, tout est super clean et super rangé, c'est presque digne d'une salle d'opération, il ne manquerai que l'asepsie pour cet usage !... Gil s'en va et je ne tarde pas à y aller car Dan et Valérie ont bien du travail. Je vous remercie tous les deux pour votre accueil super chaleureux, je suis vraiment touchée et heureuse de vous avoir connu. Ça fait du bien de rencontrer des gens vrais, des gens bien, des humainEs en somme. Une espèce difficile à trouver.

Ah et puis merci Dan pour le réglage de mon embrayage, par contre c'est bizarre maintenant quand je maintiens la poignée serrée à fond, je sens que l'embrayage paraît être en partie en prise
(alors qu'il ne devrait pas oeuf corse), donc quand je veux débrayer faut que je laisse un centimètre avant la fin de la course de la poignée sinon les vitesses ne passent pas, d'ailleurs avant de comprendre ça, je comprenais pas pour quand je débrayais à fond les vitesses avaient beaucoup de mal à passer que ce soit en les montants ou en les descendants. Maintenant que je le sais, le problème ne se pose plus.

Quand je repars, je suis les indications de Valérie concernant une belle route à prendre, donc direction Pulvérières puis Pontgibaud. Sur la route de Pulvérières, je fais deux haltes photos
(que je mettrais en ligne plus tard), je suis en extase devant la chaine des volcans qui s'offre à moi en face, avec les nuages je trouve que c'est encore plus beau. De plus en dehors de quelques passages gravillonnés, la route est vraiment chouette, de belles courbes pour prendre beaucoup de plaisir. La suite une fois arrivée à Pontgibaud est sympa mais moins jusqu'à Aubusson il y a tout de même de très belles courbes. L'aller à fait 95 km, le retour en fera 116 smiley sg3bgg29g.gif .

Soirée cool à Banizette, je me couche vers minuit. Mardi 27 en fin d'après midi, une fois que Patou a fini ses visites du Domaine, elle me demande si on peut faire un tour en moto. Bien sur ! Oeuf Corse ! Nous nous préparons toutes les deux, elle a un équipement adapté, nous nous rejoignons
(elle en voiture) au bout du chemin du domaine (qui n'est pas très carrossable) puis une fois qu'elle est installée sur la selle, nous filons direction Aubusson, par la chaumette et toujours tout droit jusqu'à Aubusson pour ceulles qui connaissent cette route minuscule. C'est la première fois depuis le permis que je prend unE passagerE, je ne suis donc pas habituée. J'y arrive, le plus difficile c'est au démarrage et puis Trottinette n'est pas habituée à supporter autant de poids (pilote 98 kgs + passagère 70 kgs), ça fait beaucoup pour un peu plus de cinquante chevaux de 125000 km. Enfin arrivée à Aubusson nous nous arrêtons faire une course puis à la Poste pour deux lettres, ensuite nous prenons la route de Limoges et nous faisons demi-tour à l'embranchement de Vallières, retour à Aubusson, puis direction Felletin en prenant à droite après "la Séglière", une fois à Felletin, retour sur La Nouaille par Saint quentin la chabanne, je passe en réserve à 323.3 km, puis sous les fougères, le plateau au panorama superbe, villesauveix et enfin La Nouaille. Apparemment Patou n'a pas eu peur, malgré le coté rebondissant de Trottinette dans les virages où le revêtement n'est pas bon, ça ne semble pas l'avoir refroidie ou effrayée. Ce qui l'a le plus inquiétée (et encore il semble que le mot soit fort par rapport aux émotions ressenties) c'est l'angle que nous avons pris dans la grande courbe à droite à la sortie d'Aubusson quand nous avons dépassé la voiture qui nous précédais. Et pourtant j'ai pas anglé, bah oui j'suis une lopette moua. ^^

Hier soir, Mercredi 28 rebelote, nous repartons pour faire une 'tite balade. Nous nous rejoignons au bout du chemin du domaine et ce coup-ci, direction Villesauveix, Sous les fougères, Saint quentin la chabanne et Felletin où nous nous arrêtons pour ajouter du carburant à l'EcoMarché, 125233.3 km, 348.7 km depuis le dernier plein, j'ajoute 17.88 Litres
(23.87 Euros que Patou règle avec sa carte, Merci beaucoup Patou, vraiment fallait pas), consommation avec ce plein : 5.12 L/100. Ensuite nous allons dans le centre prendre un pot au "Troubadour" puis nous retournons par la même route sur La Nouaille.

Aujourd'hui je finis de taper ce texte que j'ai entamé y'a trois jours, que j'ai bien avancé hier et que je suis en train de compléter depuis plus de deux heures. smiley sg3bgg29g.gif

Ce soir après ces visites, il est prévu que nous allions faire un tour avec Trottinette.

Suite au prochain épisode, sachant que demain je reprends la route pour Brest.

 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°32/43
 
 
Remonter Posté le 27/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Bon à ce que je vois quand la chatte n'est pas là, les souris dansent smiley sg3agyeuxebahisg3ag.gif smiley sg3agetonneg3ag.gif smiley sg3aggrognong3ag.gif

Vous allez voir, j'vais prendre les uns pour taper sur les autres nan mais !!! smiley sg3aggrognong3ag.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°31/43
 
 
Remonter Posté le 24/07/2010 par Ωmarine

 
Au secouuuuuuuuurs Jessiiiiiiiiie !!!!

Reviens vite !!!!!!

Il arrête pas rien qu'à m'embêter !

Heureusement que Laëtitia le modère un peu mais on a besoin de toi pour le mater !

Gros bisous, sois prudente et profite bien de ta balade smiley sg3agg29g.gif

Marine
 
avatar

 
 
Commentaire n°30/43
 
 
Remonter Posté le 24/07/2010 par +dvb

 
et bien ravi que ton périple se passe aussi bien que prévu. Faut dire que tu l'avais bien préparé celui là

Ne t'en fais pas, je m'occupe toujours aussi bien de la maison et je veille sur ta moitié. J'en profite d'ailleurs un peu que tu ne sois pas là : j'ai plus peur des représailles et du coup la Marine fait moins sa maline ^^

bonne continuation smiley sg3bgg29g.gif
 
avatar

Vincera chi si distinguera

http://dvb96.over-blog.com/

http://ter-aelis.newgoo.net/forum.htm

 
 
Commentaire n°29/43
 
 
Remonter Posté le 23/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Ah oui je serais de passage à Meymac dimanche matin ou plutôt en fin de matinée, si y'a du monde, tant mieux,

Jean Louis si tu me lis : je t'autorise à donner mon numéro de telephone à ceulles qui te le demanderons smiley sg3agD.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°28/43
 
 
Remonter Posté le 23/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Merci Jeff, j'y penserais si je repasses dans ton coin smiley sg3agD.gif

Sinon pour le tour de fRance, vous savez ce que j'en penses smiley sg3agdoubledoigtg3ag.gif

Ah c'est sur que si un jour on a l'occasion de faire un bout de route ensemble Jeff, ce sera avec plaisir smiley sg3agyesg3ag.gif

Mouarffff Sofille, du reportage ? smiley sg3agrougisg3ag.gif smiley sg3agetonneg3ag.gif
Nannnnn s'en est pas smiley sg3agg29g.gif

Chapeau, ah bah non Sofille, c'est pô pratique sur le cax smiley sg3agdingog3ag.gif smiley sg3agrires01g3ag.gif

Trèfle de plaisanterie, j'y prends beaucoup de plaisir ça c'est sur. J'voudrais que ça s'arrête pas smiley sg3agtimide.gif

Dans moins d'une heure
(il est 6H30) je pars de Cerbère et remonte du côté de Sarlat chez mon pôpa smiley sg3agyesg3ag.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°27/43
 
 
Remonter Posté le 22/07/2010 par Ωsofille

 
Vindiou ça c'est du voyage et du reportage aussi, l'esprit motard n'est pas mort ,j'ai fait pas mal de bornes à moto mais les étapes que tu fais c'est vachement usant j'ai jamais roulé comme ça , franchement chapeau .Et en plus tu y prends du plaisir ?
Ah non, là vraiment, tu exagères.
Bonne route et continue à te faire plaisir

 
avatar

 
 
Commentaire n°26/43
 
 
Remonter Posté le 21/07/2010 par Jeff

 
Quel voyage !!! smiley sg3aglanguedetraversg3ag.gif
La prochaine fois que tu te perds sur Bordeaux, tu t'arrètes et t'appelles, si ce n'est moi ce sera ma Femme qui t'aidera à t'en sortir (il est vrai que Bordeaux est quand mème un vrai bazar). smiley sg3bgg29g.gif
Le Tour de France sera à Bordeaux le 23 & 24 Juillet, ils bloquent jusqu'à Pauillac pratiquement toutes les routes venant du Médoc, quel Joyeux Bo...l... smiley sg3agyeuxexorbitesbouchebeeg3ag.gif
Bref, il est vrai que c'était un peu long, mais très intéressant, et tu m'as donné l'envie de te "suivre" en CBR avec mon SDS. smiley sg3agPg3ag.gif smiley sg3agD.gif

Bonnes Vacances.

V
 
avatar

Carpe Diem
hitza hitz
hitzemana zor

 
 
Commentaire n°25/43
 
 
Remonter Posté le 21/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Sinon petit message pour Lancelot smiley sg3bgg29g.gif

Pour le montage de l'allume cigare, je ferais une photo et je la mettrais dès que possible mais probablement pas avant août.
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°24/43 :: Période du 15 au 21 juillet 2010
 
 
Remonter Posté le 21/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Depuis jeudi dernier il s'est passé pas mal de choses smiley sg3agg29g.gif

Déjà le jeudi, toutes les affaires que je portais se sont retrouvées à sécher au soleil de la gironde. Et ce n'étais pas du luxe. Grâce au magnifique soleil que nous avons eu, tout était sec pour le départ du vendredi. smiley sg3agg29g.gif

L'après midi j'en ai profité pour revoir Hugues, ça faisait un long moment que nous ne nous étions vus et cette rencontre a été très agréable. Dis donc Hugues, préviens nous quand tu remontes en pays Breizh, on en profitera pour se voir avec Marine et en plus on pourrait en profiter pour rencontrer Sandra. smiley sg3agg29g.gif

Cette étape chez Claire fut bien agréable aussi, se revoir avec Patricia était bien sympa. Au fait comment vas ta chipie ? smiley sg3bgg29g.gif Toujours si fatiguée qu'elle se lève tôt... dans la soirée, euh non je sais j'exagère smiley sg3bgg29g.gif

Merci Claire et Patricia pour ces moments cools smiley sg3agD.gif

Vendredi matin, debout 6H30/6H45, petit déjeuner assez rapide et commencement des opérations de chargement de Trottinette. L'énergie y étant je décolle à 8H00
(ou peut être étais-ce 9H00 je sais même plus) smiley sg3agg29g.gif

Quelques glaçons dans le "camel bag" pour rafraichir l'eau du robinet sommes toutes pas très fraiche. smiley sg3agg29g.gif Enfilage des équipements avec le soleil qui commence déjà à réchauffer l'atmosphère, mais y sont fous dans ces contrées, c'est qu'il fait déjà super chaud dès le matin. Dites ? Vous pourriez pas brancher la clim ? Parc'que pour les 'tites bêtes
(quoi j'ai bien le droit de me faire des fleurs) comme moi toute cette chaleur c'est pas bien bon, c'est un coup à m'faire maigrir ^^ Bon c'est pas le tout, mais l'heure avance et il faut se quitter déjà, c'est toujours trop court. Les au revoir fait, Claire m'aide à pousser Trottinette pour lui faire grimper la petite marche, je met en route le moteur et me dirige vers la sortie du terrain tranquillou, direction "L'Immortelle" au château de Laàs. Je tourne à gauche comme me l'indique le GPS que j'ai mis en route pour sortir de Bordeaux, j'arrive assez rapidement sur la rocade et faisant toujours confiance au GPS, je suis ce qu'il me dit. Pas bien je me retrouve sur l'autoroute direction Bayonne et c'est pas du tout la route que je comptais prendre, du coup je fais demi-tour et cette abrutie de machine de $@%{#~ m'envoie je ne sais où mais du tout là où je voulais aller. Pendant que je perds trois quart d'heure dans les faubourgs de Bordeaux, la température grimpe et du coup Trottinette comme moi commençons à chauffer de plus en plus sérieusement à rouler à allure très réduite. Ça me gave ces trucs là.... Au bout de quelques tours et détours, je finis par rencontrer un autochtone et je lui demande mon chemin. Bonne pioche, elle m'indique par où je dois aller précisément, je suis ses indications et au miracle pendant que cette saloperie de GPS continue à vouloir me faire faire demi-tour, tourner à gauche, tourner à droite enfin tout ce que je ne dois pas faire, je rejoins l'itinéraire que je m'étais fixée. Je prends même une mini portion d'autoroute où j'en profite pour rouler un peu plus vite et enfin m'aérer. smiley sg3agD.gif

Hopppp sortie 1-1, je prends la direction Langon. Une succession de villages et petites villes sont traversés à allure réduite là aussi, pendant que le thermomètre grimpe inexorablement. A un moment des travaux me font poireauter presque 20 minutes en plein cagnard, je cuis littéralement sous les cuirs noirs, tant pis je me rapproche de l'ouvrier avec son panneau rouge puisqu'à cet endroit y'a un peu d'ombre, là la température est surement 0.05°C plus fraiche, wouaaaouuuuu quelle sensation de.... cuisson ^^ Au bout de cinq minutes, voyant que ça risque d'être trop long, et j'ai eu du nez, je coupe le moteur de Trottinette. Quand enfin je peux rouler, je suis liquéfiée par la chaleur, heureusement je me suis abreuvée, super idée que j'ai eu avec le "camel bag". smiley sg3agg29g.gif


Une fois passé Langon, les villes et villages sont plus espacés et c'est tant mieux, ça évite de surchauffer... Langon vers Mont de Marsan la route n'est pas passionnante du tout, c'est même plutôt ennuyeux. Non que ce soit moche mais ces longues lignes droites ne sont pas très intéressantes d'autant que c'est limité à 90... C'est monotone. Après Mont de Marsan je me dirige vers Orthez par Saint Sever et Hagetmau.

Arrivée juste avant Orthez, le journalier de Trottinette indique 325 km
(depuis le dernier plein donc) et tof tof tof faut passer en réserve, là je me dis, cool j'vais faire le plein à Orthez, y'aura bien une station de super marché ouverte puisque j'ai plus de sous sur le compte faut que je paye en liquide avec ce que j'ai sur moi. Tout ça c'était sans compter que le sens de l'orientation et moi on est pas toujours d'accord ^^. Après quelques tours et détours dans Orthez dont les ruelles sont au demeurant magnifiques smiley sg3bgg29g.gif je fini par trouver une indication pour le château de Laàs qui est ma destination du jour. Super, je suis les indications. Pas de chance, sur ma route je ne croise aucune station service, boh c'est pas grave il me reste une petite trentaine de bornes à priori et donc la réserve devrait suffire amplement.

A un moment je prends la direction du château de Laàs par Narp sur la gauche, allez zouuuuu c'est indiqué, c'est que c'est bon ^^

Mouai ben la route à chèvre c'est sympa, mais moto chargée, grosse chaleur, et tartine de 10 cm d'épaisseur de gravillons sur environ 4 kilomètres sur une chaussée qui doit faire à peine plus de deux mètres de large eh bien j'en menais pas large..... à ce moment là, j'aurais surement sorti 15 litres d'huile d'une seule olive.... cqfd

Quand enfin la portion de gravillon cesse, j'ai l'épaule droite douloureuse, eh oui, je me suis tellement contractée
(je sais c'est pas bien mais bon...) que j'ai l'épaule un peu raide.

Il n'empêche même si c'était copieusement gravillonné la route et les paysages étaient vraiment très beaux.

Enfin, les panneaux indiquant Laàs et son château réapparaissent, ça rassure. Hop, à droite la route est belle, pas large mais plutôt bien revêtue, aller j'accélère histoire de rafraichir l'ensemble.

Laàs est en vue. Entrée du bourg sur la gauche "Le Domaine de Laàs". Hummmmm y'a plus d'indications pour le château, bon pas grave je pousse un peu plus loin, j'arrive sur une place où il y a un restaurant et des ouvriers qui en sortent et rejoignent leur camionnette, je les interpelle pour demander la direction du château et comme je m'en doutais, j'étais passée devant, c'était bien le "Domaine de Laàs". smiley sg3agD.gif ^^

C'est pas grave demi-tour, j'entre sur le domaine et une jeune femme charmante m'indique que c'est sur la droite y'a déjà du monde sous une halle. Super je suis contente je suis arrivée. En effet, je vois la halle et je gare Trottinette. J'essaye péniblement de descendre de la moto mais c'est difficile je suis toute enquilosée par 240 km de route sans arrêt. Enfin j'y arrive aux environs de 14H30 et je suis accueillie par Georges qui me reconnait de suite. Je dis bonjour de loin à tout le monde mais d'abord faut que j'enlève le cuir et le bazar sur le dos car je suis en train de cuir. Ensuite seulement je dis vraiment bonjour à tout le monde. Georges s'empresse de me donner ma médaille, mon auto-collant et mon écusson de la concentre, je suis contente de les avoir.

Super, à peine arrivée j'ai le droit à une bonne bière bien rafraichissante. ahhhhhh ça fait du bien. Je revis un peu, je suis décidément très heureuse d'être arrivée car je rencontre des gens vraiment sympas et la température même si elle est trop élevée pour moi n'est sommes toutes pas harassante pour une mi-juillet.

Avec tout ça, j'ai toujours pas fait le plein et le "journalier" indique 348 km. Hummmm va falloir faire quelque chose.... smiley sg3bgg29g.gif

Je sympathise tranquillement avec tout le monde puis je finis par me décider à aller sur le lieu où je peux planter la tente, ce que je fais. Ça faisait bien huit ans que je ne l'avais pas fait mais ça ne s'oublie pas. Ahhh d'un coup Trottinette est plus légère, quel pied de pouvoir la mettre sur la centrale. smiley sg3agD.gif

Je mets toutes les affaires dans la tente et je retourne à la halle rejoindre les autres. Nous discutons et en fin d'après midi nous allons faire le plein des motos à une quinzaine de kilomètres. à un moment le rythme s'élève sur la belle route et je suis jusqu'à 100 km/h mais pas plus j'ai trop peur de tomber en rade. smiley sg3bgg29g.gif

Quand enfin le plein de Trottinette est fait je suis soulagée, et il était temps. 18.08 Litres
(pour un réservoir de 19 L réserve incluse) tout ça pour 364.2 km soit 4.96 litres aux 100 c'est on ne peu plus raisonnable, nouveau record alors que j'ai roulé normalement. Sur le chemin du retour vers Laàs, je me lâche un peu plus question vitesse, j'ai plus peur de tomber en panne sèche. ^^ Comme ça je suis fin prête pour la balade du samedi.

La soirée se passe super bien, après un petit ricard nous passons à table où les discussions continuent à bon train. j'en apprends beaucoup sur les concentres d'antan. C'est le pied. Je vais au dodo vers une heure du matin, j'en peu plus, il reste quelques irréductibles comme béru, raspoutine et quelques autres, je les salue et vais faire dormir les yeux.

La fraicheur est là et ça fait du bien. Un arrêt au stand pipi-room et zou dans le sac de couchage.

Samedi matin je suis debout à 8H15, les zyeux sont un peu lourd mais c'est pas grave, je vais dans la partie "handicapé" du préfabriqué des toilettes et j'en profite pour faire une toilette de chat. Puis direction la halle, petit déjeuner, merci Paulette et Jacques pour le beurre smiley sg3bgg29g.gif Hummmm ça fait du bien une tartine beurrée avec un peu de café. Ça y est, le neurone commence à décongeler et à se réactiver. ^^

Normalement, si j'avions bien compris la balade du jour devait commencer aux environs de dix heures du matin et j'étions déjà prête.

C'est pas grave, je fais connaissance avec de nouveaux arrivéEs, génial j'adore ça.

Nous décollons donc plus tard et partons faire une jolie balade. Avec une halte à la "Cave de Gan Jurançon", c'est immense avec des cuves vraiment énorme, ils ont aussi récupéré des mosaïques romaines du 4ème siècle qu'ils ont mis dans le chais, c'est vraiment chouette. Nous voyons aussi une partie de leur réserve de bouteilles, environ 500000 ! Eh beh y'a d'quoi ^^

Ensuite nous sommes invitéEs à une dégustation où nous commençons par un blanc sec pas si sec que ça d'ailleurs sinon j'aurais pas aimé et là franchement j'ai apprécié, il s'appelle le "Grain Sauvage". Puis nous avons dégusté un deuxième vin, un blanc moelleux, au départ je partais avec un gros à-priori négatif ayant en mémoire le goût du Monbazillac que je n'aime pas du tout tellement je le trouve liquoreux et écoeurant, je me suis tout de même laissée tenter puisque j'y étais fallait pas "mourir idiote", c'était un "Vieux Caveau" ou un "Domaine Lasserre"
(je sais plus exactement lequel des deux) et alors là j'ai été agréablement surprise par un vin en effet un peu sucré mais pas du tout écoeurant. J'aurai pu j'en aurai acheté une bouteille, ce que d'ailleurs je ferais par internet car deux semaines dans le taupe-caisse j'suis pas sure qu'au bout du compte il aurait supporté smiley sg3bgg29g.gif ...

En sortant de là, nous avons pique-niqué de casse-croutes préparé le matin même par une petite partie de la bande, merci les amiEs, un au paté ou rillettes et un au fromage de brebis, hummm tout ça avec un bon pain c'était délicieux et puis j'ai mangé quelques chips plus par gourmandise que par faim.

L'heure avançant Jean Louis et Joelle sont partiEs car ils étaient attendus et nous sommes touTEs repartis quelques temps après pour la suite de notre balade.

Après quelques ronds points nous arrivons à Idron
(je crois que c'est ça) où nous faisons la connaissance d'un gars super, un fou d'avion. Attention j'emploie le mot fou dans toute la noblesse du terme. Respect. Ce gars a de l'or en barre dans les mains. Déjà sont métier, il est facteur d'orgue ! Et dans son jardin y'a deux moteurs d'avions montés sur des supports qu'il a construit lui-même. Il a creusé les fondations sur deux mètres de profondeur à la pelle et à la pioche ! Un pur, un dur ! Wouaauuu trop fort ! Y'a un moteur de chasseur qui ne fait "que" 500 chevaux et un moteur de Nord Atlas 2501 (lui c'est dans les 2000 canassons)

.
un_noratlas_en_vol_lors_de_la_commemoration+$5B$5D.jpg

Et pour nous, il les a fait tourner. Impressionnant ces moteurs quand ils sont en route. Ça c'est du ventilateur smiley sg3agD.gif , les arbres vingt mètres derrière étaient secoués comme j'aurais jamais imaginé. Scotchée. Ça souffle grave, un truc à décorner les coc*s smiley sg3agD.gif ^^
Et le bruit. Là aussi ça décoiffe. Perso j'ai trouvé le petit moteur plus bruyant, peut être
(surement ?) du fait qu'il a été poussé à sa puissance de décollage alors que le moteur du Nord Atlas lui ne l'a pas été autant, forcément il déplace beaucoup plus d'air (aussi bien au sens figuré que littéral.....).
En tout cas, nous étions à une dizaine de mètres
(peut être quinze) et le son était tout à fait supportable.

Nous avons eu le droit à une collation après cette démonstration et nous avons pu
(avant et après) discuter avec le Colonel Adias, un ancien de l'armée de l'air qui a volé une fois avec Saint Exupéry (en tant que co-pilote). Il détient aussi le record absolu mondial du nombre de mission de guerre (1241), mais aussi du nombre d'heures de vol (38000 !!!). C'est une mémoire vivante, il a 89 ans et continue tous les jours de voler deux heures, c'est tout juste s'il n'a pas passé plus d'heures en l'air que sur la terre ferme smiley sg3bgg29g.gif . De plus il a une mémoire phénoménale et il nous a raconté plein de choses qu'il a vécu, on étaient impressionnéEs. Et pour couronner le tout il est d'une simplicité incroyable. Un homme à connaitre.

Ensuite nous sommes rentréEs au château de Laàs en prenant des petites routes bien sympas avec des vues magnifiques, des virages pour être
(bah oui : "Je penche, donc je suis" smiley sg3bgg29g.gif ). De toute la journée on a eu de la chance, le soleil n'était pas trop présent et ça m'a bien convenu, ça m'a évité de crever de chaud et je suppose que pour les autres c'était pareil. A peine trois kilomètres avant d'arriver nous avons eu droit à une micro averse et en arrivant tout était déjà sec.

La soirée a commencé avec un 'tit apéro et c'est ensuivi avec un repas délicieux et en dessert des choux à la crème et un gâteau miam miam smiley sg3agD.gif . A nous dinais les chanteur et musiciens du groupe Arraya qui a poussé la chansonnette pour nous à partir de 21H30. Vraiment d'excellentEs chanteurSEs et nous avons eu le droit à la fin du concert à l'interprétation de la chanson "l'Immortelle", d'ailleurs je l'ai enregistrée en vidéo sur mon téléphone portable, je mettrais la vidéo en ligne plus tard au mois d'août.

Ensuite, dodo vers minuit et demi. Debout dimanche vers 8H00 car des bavardEs ont taillés une bavette à dix mètres. :x grrrrrrr vous auriez pas pu aller plus loin ? Là où y'avais personne qui dort ? Sur le moment je crois bien que je les ai mauditEs jusqu'à la trente sixième génération smiley sg3bgg29g.gif
M'enfin, c'pas grave, debout au radar, les yeux pas encore ouverts
(grumpf c'est comment qu'on fait pour les ouvrir ?), direction les toilettes pour faire une "toilette de chat". Ensuite, le neurone commençant très doucement à fonctionner (enfin c't'une façon d'parler), j'ai enfourché la moto direction la halle pour prendre le petit déjeuner.

Ça fait du bien par où qu'ça passe ^^. CertainEs sont déjà sur le départ, ilLEs ont des impératifs et doivent nous quitter. Déjà. C'est pas grave, on a passé de supers moments ensemble et c'est bien ça qu'il faut retenir.

Doucement les gens s'en vont, les autres rangent petit à petit ce qui doit l'être. J'en profite pour plier bagage, rangement des affaires dans les valises, le taupe-caisse et la sacoche de réservoir. Pliage de la tente et du sac de couchage. Faire rentrer le sac de couchage dans son petit sac n'est pas une mince affaire... Merci du coup de main smiley sg3bgg29g.gif Une fois la moto chargée je file à la halle.

A midi on mange des restes toujours aussi délicieux et plus le temps passe, plus les rangs se clairsèment.

Ça sent la fin. Personnellement j'suis pas pressée. J'ai rendez-vous vers 18H30 chez Christian à Pau, environ 50 kilomètres à faire c'est décidément pas beaucoup.

Au fur et à mesure j'ai dit au revoir aux partantEs, ça fait bizarre. C'était bien trop court ce week end, faudra remettre ça.

Tout est rangé peu avant dix sept heures quand je m'en vais, il ne reste qu'une micro-poignée d'irréductibles
(surtout des locaux en dehors de Béru).

Je prends la route sans me presser, je laisse le moteur de Trottinette chauffer doucement aidé par la température ambiante déjà nettement plus élevée que la veille. J'arrive sur Pau très rapidement et une fois dans la ville je branche le GPS pour aller directement chez Christian. Génial cet appareil, hormis qu'il m'a envoyé dans une impasse où j'ai fait demi tour et ensuite j'y suis arrivée sans problème. Christian, sa compagne et sa fille sont arrivéEs au bout de quarante minutes, sachant que j'étais un peu en avance et que de toutes façons je savais bien qu'ilLEs revenaient d'un petit séjour dans le Gers je m'étais mise à l'ombre et patientais tranquillement. Je fais connaissance de mes hôtes, car je ne connaissais Christian que via le forum V2 Honda et son site perso. IlLEs sont adorables. Je tombe sous le Charme de la petite Manon, une 'tite blondinette de deux ans et demi belle comme un coeur et mignonne comme tout, Marie
(la compagne de Christian) est super gentille aussi décidément c'est une famille à connaitre, ilLEs sont beaux tous les trois. smiley sg3agg29g.gif

Rapidement après qu'ilLEs aient eu le temps de ranger leur propres affaires, Christian me montre la chambre qui sera la mienne pour la nuit et me montre aussi la salle de bain, je file rapidement prendre une douche après que Manon ai eue la sienne. Hummmmmm qu'est ce que c'est bon, quel délice... Parce que les "toilettes de chat" ça va bien une ou deux journée mais par des températures pareilles t'a vite fait de renarder à trois bornes aux alentours smiley sg3agtimide.gif : Je sors de la douche je suis une autre personne, déjà je suis détendue par l'effet bienfaiteur de l'eau et surtout je n'ai plus honte de mon odeur smiley sg3agtimide.gif : D'ailleurs les bottes de moto ont migré dans le garage...

Nous discutons dans la cuisine pendant qu'ilLEs préparent l'apéro et le repas, je me sens bête à ne pas pouvoir donner un coup de main. smiley sg3agtimide.gif : Puis nous passons à table pour prendre l'apéro tranquillou, d'ailleurs délicieux ce petit vin blanc du Gers. Nous grignotons quelques rondelles de chorizo pendant que Manon se régale avec une salade de carottes rappées mélangées avec des rondelles de coeur de palmier. Quand nous finissons l'apéro nous aussi mangeons de cette salade et c'est délicieux, je n'en aurai pas eu l'idée de mélanger des carottes avec du coeur de palmier, à noter et reproduire. Nous continuons le repas et Manon qui a déjà mangé sa part de pizza
(faite maison comme tout le reste d'ailleurs) montre des signes de grande fatigue, Christian va la coucher et Marie le rejoins. Nous continuons ensuite le repas avec donc de la pizza et nous finissons avec de la glace. Alors ça, c'est vraiment une riche idée par des températures pareilles smiley sg3agD.gif Je prends deux boules de sorbet à la poire, hummm c'est un de mes parfums préféré avec la glace au café. Je suis aux anges. Nous discutons encore un peu et ne tardons pas à aller nous coucher, il est déjà tard et demain (lundi 19), tous les deux travaillent et doivent se lever tôt. On remarque moi aussi je dois me lever tôt pour ma nouvelle étape.

Lundi matin je suis debout vers 7H00, je prends vite fait un petit déjeuner avec un peu de pain beurré et déjà je range mes affaires dans les valises. Pendant le petit déj Christian toujours aussi gentil sort Trottinette du garage et la met dans le sens du départ. Je charge la moto et le moment du départ approche, entre temps j'ai dit au revoir à Christian qui est parti sur son vélo au travail. Je dit au revoir à Marie et Manon et je file déjà vers ma prochaine étape, il est 8H00 environ.

Grâce aux indications de Christian je trouve facilement la route que je dois suivre.

Direction plein Est, étape finale du jour : Cerbère à la frontière franco-espagnole au bord de la méditerranée.

Ça fait environ 440 kilomètres de route pas toujours rapide...

Les paysages sont grandioses avec la barre rocheuse que forme les Pyrénées, à certains endroits j'aperçois les neiges éternelles. Tarbes est rapidement dépassé même si je dois demander mon chemin à un passant pour aller à Lannemazan qui est la ville suivante sur mon itinéraire. A l'entrée de Lannemazan je m'arrête à l'Intermarché pour remplir le réservoir de Trottinette, j'en suis déjà à 298.8 km depuis le dernier plein et comme ça, je devrais avoir suffisamment pour rallier ma destination. Je rajoute donc 14.66 Litres
(123799.2km) soit une consommation de 4.90 Litres aux 100. Eh beh ça se voit que pendant la balade de samedi puis la route de Laàs à Pau j'ai pas forcé.... Nouveau record, même si ce n'est pas mon but, je dois dire que je suis étonnée.

Je continue, passes Saint Gaudens puis Salies du salat, je passe devant Saint Lizier que j'avais visité en août 1996 quand j'étais venue en vacances
(en stop depuis Paris) puis Saint Girons. Il est 10H45 environ et je me retrouve bloquée par cette cochonnerie de #@¤$£ de tour de fRance. Purée faut attendre jusqu'à 14H30 !!! Je suis verte, ils font vraiment chier avec leurs conneries. Je m'en tape des amoureux du vélo. Nan mais franchement c'est pas humain de bloquer toute une région pendant quatre heures parce qu'une bande de timbrés ont décidés de faire une balade en vélo (et encore, je reste très très très soft sur ce que j'ai ressenti...). Bon je rebrousse un peu chemin pour éviter de rester dans cette ville que pour le moment je déteste et vais revoir Saint Lizier. Je suis montée dans la vieille ville, dans les ruelles hyper étroites, couvertes pour la plupart de gravillons, hummm mais qu'est ce qu'il m'a pris de m'embringuer dans cette galère.... Enfin je fini par sortir de Saint Lizier et file dans le patelin d'avant où j'avais repéré un petit bar-restaurant. Cool, y'a une table en terrasse avec un parasol, je m'y installe, il est pas encore midi, je commande un perrier rondelle et un casse-croute jambon cornichons. Je resterai là jusqu'à 14H00, j'ai beau retourner la carte routière dans tous les sens, je n'ai pas le choix que d'attendre sous peine de faire un détour d'environ cent bornes et franchement ça voudrais dire prendre la 'tocroute et j'aime pô ça... Alors je patiente, enfin le terme est inapproprié, disons j'attends...

Quand enfin 14H00 s'annonce, je m'équipe et me dirige vers Saint Girons qui n'est qu'à cinq kilomètres. J'y suis en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire et me met directement au début de la file, car dès que ce sera ouvert, j'ai pas l'intention de moisir sur place...

En attendant, je discute avec deux motards en 650 Mulhacen que j'avais vu passer et repasser plusieurs fois pendant que j'étais à la terrasse du bar, nous pestons tous les trois... Quand enfin on nous annonces qu'on va pouvoir y aller, je suis la première prête
(pourtant j'suis pas une rapide question enfilage d'équipement) et le moteur de Trottinette est déjà en marche. Hop les deux voitures des gendarmes nous laissent passer, je reprends mon chemin direction Foix.

Je reste derrière un Citroen Expert de la gendarmerie qui leur sert de minibus car ils récupèrent leurs collègues au long du parcours, de toutes façons je peux pas les doubler puisque ça m'obligerai à dépasser la limitation de vitesse... Et comme j'suis pas maso, j'reste derrière.

Manque de bol, à la sortie de Saint Girons nous restons bloqués derrière une voiture qui n'avance vraiment pas et quand la route se libère le gendarme qui conduit me fait un signe de la main du style "double", Muhhhhh ??? Quoi t'es-ce ??? J'ai la berlue ??? Non non non que nenni, je ne tomberais pas dans le piège. smiley sg3agD.gif ^^ Lui voyant que je ne double pas, il réitère et là je me dis "ah bah si, l'est gentil lui" ^^ En passant je leur fais un signe de la main pour dire merci et je les double sans trop accélérer 100/110 et ensuite je cale ma vitesse sur 100/105 compteur, ça fait du bien de rouler, mon corps et Trottinette aussi revivons grâce au vent relatif, ça fait du bien. smiley sg3agD.gif

Foix est rapidement atteint et dépassé, c'est toujours aussi beau, je n'y étais pas revenue depuis mes vacances d'août 1996, ensuite Lavelanet la route est de plus en plus belle question paysages. Quillan, connue entre autre pour avoir été pendant plusieurs décennies la patrie du Formica. Puis le superbe "défilé de Pierre Lys", une gorge large d'une vingtaine de mètres sur plus de deux kilomètres de long avec des falaises qui atteignent par endroit trois cent mètres, c'est impressionnant et vraiment beau. Ça vaut vraiment le coup d'être vu. Ensuite direction Saint Paul de Fenouillet. Seulement aux abords de cette petite bourgade la DDE avait beaucoup, même pas : énormément d'actions chez les producteurs de gravillons et sur cinq kilomètres avant puis dix kilomètres après, j'ai bouffé du gravillon mais à en faire une overdose. J'en ai pris plein la poire, Trottinette aussi, ça me faisait mal quand j'en prenais dans les jambes, mais j'en prenais aussi dans le casque, et la moto a été copieusement gravillonnée, j'en avais jamais vu autant. Décidément ça donne pas envie de revenir dans ce coin............ smiley sg3aggrognong3ag.gif Je m'arrête au seul bar avec terrasse visible sur la route principale de Estagel où j'ai normalement rendez vous avec Dannie chez qui je vais ce soir, elle vient m'y rejoindre. Seulement le message est mal passé et du coup je me suis arrêtée pour rien, elle n'est pas encore partie de chez elle. C'est pas grave, j'en profite pour me détendre un peu et aussi me refroidir un peu en buvant tranquillement
(vingt minutes) un perrier rondelle. Ça fait du bien, en plus je suis à l'ombre et la température est à peine supportable pour la bête des territoires du nordouest que je suis ^^. Dannie m'a donné rendez-vous à Thuir. Je demande au serveur (belge en l'occurrence ^^) par où dois je passer pour rejoindre Thuir. Je précise la route la plus simple et la plus roulante. Grumpf heureusement que j'avais précisé "roulante" ^^. Il me dit de prendre la D1 et de continuer toujours tout droit, je peux pas me tromper et à un moment je devrais tourner à gauche quand ce sera indiqué. Bon. Soit.

Je repars, prends la fameuse D1, elle n'est pas très large, très très sinueuse, mal revêtue dans l'ensemble mais c'est vrai que c'est très beau, une nature sauvage et sèche où l'ombre gagne rarement la partie. Je passe par le "col de la Donna" et en effet, la D1 se termine sur un gros rond point où je dois aller tout droit puis je continue et plus loin, un Stop, Thuir est indiqué à gauche, zou j'y vais.

Là ça fait du bien, la route est sous les frondaisons de platanes énormes, la fraicheur y est relative mais bien agréable tout de même.

J'arrive à Thuir et au lieu de tourner à gauche pour le centre ville
(c'est pas indiqué), je vais tout droit. Au bout d'un moment, me retrouvant dans une ruelle dont le revêtement n'aurait pas dépareillé à Beyrouth après un bombardement, je demande mon chemin à un passant et je m'inquiète pour Trottinette, le ventilateur n'arrête pas de tourner depuis au moins trois ou quatre minutes. Enfin je retrouve le chemin du centre ville et m'arrête à l'ombre devant une pharmacie sur la grand place. J'attends sagement Dannie en ayant pris soin d'ôter mon équipement.

Rapidement
(un quart d'heure) elle arrive. Nous nous enlaçons, nous sommes vachement contente de nous revoir. Elle parle d'aller prendre un pot et je la suis. Nous nous arrêtons à une terrasse ombragée, la température est élevée mais le perrier rondelle me rafraichit un peu.

Nous discutons un peu et il faut reprendre la route pour rejoindre Cerbère. Elle me demande si je veux prendre au plus rapide ou alors la plus jolie route. Bah, quelle question ! J'suis en vacances. La plus jolie, sinon autant rester chez soir à faire de la voie rapide smiley sg3bgg29g.gif

Et c'est vraiment le bon choix, les paysages sont très beaux. Bon bien sur quand on prend les villes du bord de mer, la traversée est pénible tant la circulation en cette période y est congestionnée, le moteur et la motarde chauffent... Entre chaque ville par contre le paysage est grandiose aussi, la route serpente le long de la mer et c'est très agréable même si la vitesse est réduite. Je suis Dannie tranquillement, de toutes façons Trottinette est chargée comme une mule et ses suspensions crient halte alors j'y vais molo... N'empêche je prends plaisir à pencher dans les virages, je me sens vivre. smiley sg3bgg29g.gif ^^

Nous arrivons à Cerbère vers 20H00, la température est encore bien élevée et je ne tarde pas à quitter l'équipement. David nous rejoinds pour prendre une partie du barda et enfin j'arrive dans l'entre des Dadas
(bah oui, David + Dannie ça donne Dadas). Ahhhhh je vais pouvoir me poser après 433 km. Quel panard.

Je pose les affaires, prends des vêtements propres et file prendre une douche. Qu'est ce que ça fait du bien, d'autant que je l'ai prise "fraiche" pour ne pas transpirer, enfin je sens à nouveau le propre.

Nous discutons, buvons l'apéro, discutons, mangeons très bien car David est un fin maître queux, discutons puis dodos après minuit.

Mardi 20, je suis debout vers 7H30, les yeux ont du mal à rester ouverts mais je sens que ça va le faire ^^ Petit déjeuner pris tranquillement, douche, qu'est ce que ça fait du bien. Puis nous partons
(p't'être vers 10H00 du mat' j'sais plus) direction l'Espagne pour mettre de l'essence dans le réservoir de Trottinette. Il était temps, car au bout de deux kilomètres je suis obligée de passer en réserve et Trottinette à un peu de mal à redémarrer mais au bout de cinq ou six coups de démarreur elle repart. C'est pas grave, nous passons la frontière et la station service est là à deux kilomètres. Plein à 124150.8 km soit passage en réserve à 348 km, 17.86 Litres consommés pour 351.5 km parcourus soit 5.08 Litres, consommation supérieure mais faut dire que les cinquante derniers ont été menés à un train un peu supérieur non en vitesse mais en régime moteur... J'avais fait le niveau d'huile avant de partir et pas de soucis la jauge est à la moitié, j'en remettrais avant ma prochaine grosse étape pour voir si lors des grosses étapes "chaudes" (en température) Trottinette consomme de l'huile. Après avoir fait le plein de Trottinette, Dannie fait le plein de cigarettes à PortBou (Espagne) puis nous continuons direction Colera, déjà la route est un régal depuis que nous sommes parties de Cerbère car Trottinette n'est pas chargée et les lignes droites sont quasi inexistantes, puis nous bifurquons sur la droite, nous nous arrêtons à Delfia et nous prenons la toute petite route du "Col de Banyuls", un régal cette nature presque sauvage, un chevreuil passera vingt mètre devant moi. Nous nous arrêtons en haut, à l'endroit qui matérialisais à une époque la frontière entre la france et l'espagne. Enfin nous redescendons par le versant français et nous rentrons sur Cerbère, il est un peu plus de midi. L'après midi je ferais une sieste de deux heures, et presqu'autant de temps de pour ré-émerger. Nous passerons le reste du temps à discuter encore et toujours. Au lit après minuit mais décidément la sieste était trop longue, je chercherai le sommeil un petit moment avant de la retrouver.

Ce matin, mercredi 21, debout à 8H00, avec David nous sommes allés en Espagne faire quelques courses et après avoir déjeuner, j'ai passé cet après midi à faire le récit des derniers jours ^^

Voilà, c'est tout jusqu'au prochain épisode smiley sg3agD.gif

Comment ça j'ai été longue ? Bah non ! Y'avait beaucoup à raconter, c'pas pareil smiley sg3agD.gif ^^

 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
 
 
 
 

Retour Page principale Aide Accueil