logo  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
 
Les Articles : par Catégories



 
 
8 Derniers articles
 
 
 
 
5 Derniers Posts du Forum :
 
 

 
 
Recherche rapide :
 
 
Entrez un mot ou
un groupe de mots :
Selectionnez les zones :
Forum
Articles
DownL
News
Pages
Faq

 
 
Lettre de Nouvelles :
 
 

Inscription
Désinscription

 
 
Météo
 
 
 
 
Echange de liens
 
   
 
 
 
 

Index des articles > Concentres (et Balades) Moto > Mes Vacances 2010 (prévisions) puis préparation et réalisati

 
 
Mes Vacances 2010 (prévisions) puis préparation et réalisati
 
 

Article posté par ΨAnDroKtoNe.
Paru le mardi 1er juin 2010 à 13:08
Vu 9162 fois.
Note : etoiles5 (5 votes)

Mes Vacances 2010 (prévisions) puis préparation et réalisati

Petit "pré"-récapitulatif concernant les vacances que j'envisage cet été.



Ça fait un bon moment que j'en ai pas pris (des vacances).

Du coup, puisque j'ai la moto qui me démange
(maintenant que j'en ai une et que j'ai enfin le permis...),
bah je vais essayer de partir en ouacances smiley sg3agyesg3ag.gif


Actuellement je met de coté pour aller à la mi-juillet à une concentre où j'ai été invitée (du coté de Pau),
ce qui je dois dire m'a profondément touchée smiley sg3agtimide.gif smiley sg3agtimide.gif smiley sg3agtimide.gif

Donc normalement, à moins d'avoir une tuile d'ici là, j'irai à cette concentre.

Ensuite, j'irai rendre visite à des amis à Cerbère
(de l'autre coté français de Pyrénées) puis je remonterais chez mon papa (du coté de Bergerac) et enfin, avant de rentrer chez moi, je passerai à La Nouaille (en Creuse pas dans la Dordogne) chez ma meilleure amie.

Par contre, sur le chemin de chez mon papa à ma meilleure amie,
je pourrais faire un ch'ti détour par Meymac au cas où il y ai du monde pour boire un coup. Voili voilou.


Autres précisions.

Je partirais probablement
(parce que tout n'est pas encore définitif) :

- Départ de Brest, le 14 juillet au matin direction le sud (ouest "½uf corse")

- Arrêt le 14 au soir sur l'ile d'Oléron
==> si les amies que j'y ai peuvent me recevoir (c'est pas sur, elles ont des ennuis de santé)
==> donc si ces amies ne peuvent me recevoir, je ferais la halte entre Nantes et La roche sur yon (voir carte du parcours)

- 15 juillet, direction Bordeaux pour voir des copines et peut être un copain
==> (normalement pas de souci à ce niveau)

- 16 juillet : direction "L' Immortelle"

- 18 juillet au soir,
==> normalement pas de souci là non plus

- 19 juillet au matin direction cerbère en pays catalan (1ère étape)
==> le soir, camping
==> (voir carte du parcours)

- 20 juillet direction Cerbère (2ème étape et arrivée à Cerbère)

- 23 juillet direction Bergerac (enfin c'est à mi-chemin entre Bergerac et Sarlat la canéda) (mon papa) (1ère étape)
==> le soir, camping
==> (voir carte du parcours)

- 24 juillet arrivée chez mon papa

- 26 juillet direction chez ma meilleure amie à La Nouaille (23)
==> avec un arrêt à Meymac pour voir du monde s'il y en a chalut motard

- 29 juillet retour Brest (1ère étape)
==> le soir, camping
==> (voir carte du parcours)

- 30 juillet dernière étape pour rentre à Brest.


Le but est surtout que si l'un ou l'une du forum est dans le coin,
on peut s'arranger pour rouler ensemble ou boire un café/bière/soda....
voir manger un bout
(rayer la mention inutile)


Voici la carte du parcours :


mini_100601121209468636144770.jpg

Autre précision, je ne prends jamais l'autoroute.
Pour deux raisons :
Premièrement c'est trop cher pour moi (péages et carburant).
Deuxièmement je m'y endors. :oops:


Mots clés : Jessica, Jessica B, AnDroKtoNe, moto, motard, motarde, Brest, Bretagne, Finistère, Honda, NTV, 650, NTV 650, NTV 1993, Honda NTV, Pau, fRance, france, Vacances, 2010, Vacances 2010, Cerbère, Bergerac, La Nouaille, L'Imortelle, Imortelle,
 
 
>>Masquer les commentaires [43]
 
 
 
Commentaire n°33/43 :: Jeudi 22 juillet au Mercredi 28
 
 
Remonter Posté le 29/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Jeudi 22, je me suis levée à une heure raisonnable et puis ensuite je suis allée faire un p'ti tour en Espagne pour faire un complément de plein d'essence en prévision du départ du 23 vers la Dordogne.

Puis j'ai acheté des saucisses pour faire plaisir à Davidounet... smiley sg3bgg29g.gif N'empêche en Espagne les saucisses de cochon c'est vraiment pas cher
(4 ¤uros le kg pour les plus chères !).

Une fois de retour à Cerbère j'ai déposé les saucisses et suis partie rejoindre Dannie qui était en train de travailler
(comme presque tous les jours) sur la "Bruixa" sa sorcière de bateau avec tout plein de jolies couleurs.

Nous avons ensuite été au super marché de Banyuls
(là où est son bateau) pour faire le plein de sa machine. Une machine tranquille puisqu'il s'agit d'une Honda GL 650 Silverwing (décarénée totalement), enfin tranquille par rapport à Trottinette pas tant que ça puisqu'elle fait tout de même une douzaine de chevaux supplémentaire à cylindrée égale (65 contre 53). Et dans les virages elle repart un peu plus facilement. smiley sg3agg29g.gif D'ailleurs j'ai fait des photos, et puis c'est pas pour dire mais Dannie elle envoie du lourd dans les virages... Les images (photos) parleront mieux que ce que je peux dire. smiley sg3bgg29g.gif Nous avons pris la route pour rentrer sur Cerbère et nous en avons profité pour user un peu le coté des pneus. smiley sg3agg29g.gif

L'après midi a été consacré à une flemmingite aiguë après un repas bien sympa. Il a fallu préparer les affaires pour le départ du vendredi. Jeudi soir tranquilles à discuter tous ensemble, une bonne soirée en somme.

Vendredi matin, debout tôt, 6H00. smiley sg3agD.gif

Comme d'habitude je me presse et au bout de presque deux heures je suis prête. Nan j'déconne je force le trait. Disons le matin, faut le temps d'ouvrir un oeil et ensuite le second, puis le plus dur c'est d'arriver à bouger le premier orteil. Après faut s'décider à bouger. smiley sg3agD.gif La douche, "rangeage" des affaires dans la bagagerie de Trottinette et enfin prendre un 'ti café avé un morceaux d'pain. L'est déjà l'heure de partir, bon même si à l'origine j'avions prévu 7H00 du mat', il est 7H40 environ et c'est plus le temps d'trainer. Les Dadas m'accompagnent jusqu'à Trottinette avec une partie des bagages et moi avec l'autre, et pendant que je me prépare à la vitesse de l'éclair, Dannie me dit au revoir car elle va sur la "Bruxia" pour travailler dessus. David reste encore un petit moment et rentre. Je finis de sangler le gros sac étanche sur la partie arrière de la selle, j'enfile le reste de mon équipement et je suis fin prête à partir. Il n'est pas encore 8H00, le ciel est vraiment gris et ça brouillasse, c'est bien la peine de se rendre dans le sud du sud de la fRance pour se prendre la flotte.... Si j'aurais su, j'aurai pas venu... smiley sg3bgg29g.gif

Hoppp ça me fait bizarre de prendre la route avec Trottinette chargée puisque ces derniers jours j'avais roulé sans chargement. Faut juste ne pas être trop optimiste dans les virages par rapport à la mollesse des suspensions arrière et puis à la sortie de Cerbère, je m'arrête sur le coté le long d'un parapet pour prendre quelques photos du temps gris, bah oui, faut bien garder des preuves comme quoi y'a pas qu'en Bretagne qu'il pleut. Nan mais, faut arrêter avec les idées reçues. ^^ Je reprends ma route car faut pas mollir, un plus de 400Km m'attendent et surtout de la départementale.

Je me méfie un peu donc à cause des suspattes mais bien sur et surtout à cause du "verglas d'été" car ça faisait un moment qu'il n'avait pas plu par ici... Et bien entendu faut faire chauffer tranquillement le moteur et les pneus et aussi la conductrice. Le temps de prendre le rythme de croisière. Banyuls c'est joli, puis Port Vendres toujours aussi laid, et je rattrape plus loin la 2x2 voies pour quelques kilomètres, je sors direction Elne, Bages, c'est pas les coins que je préfère même si c'est très joli mais j'accroche pas sur ce genre de paysages. Je file sur Thuir, la route qui mène sur Estagel par Millas ouvre l'horizon sur des panoramas différents et c'est vraiment chouette. Estagel où je rejoins la route que j'avais prise à l'allée le lundi direction Quillan par Saint Paul Fenouillet où je suis inquiète car je me souviens bien de la douzaine de kilomètres de gravillons que j'avais essuyé quatre jours plus tôt, par chance ces quatre jours ont permis aux divers véhicules de tasser les vilains petits cailloux... Bien sur il en reste mais vraiment rien de gênant par rapport à ce que j'avais "subi" auparavant. Je file à bonne allure vers ma destination.

Par contre entre Saint martin lys et Belvianes et Cavirac le paysage est carrément différent. Fantastique même. C'est le "Défilé de Pierre Lys" que j'avais déjà emprunté et apprécié à l'aller mais là, sachant à l'avance ce que je vais voir, je me prépare, j'ouvre grand mes yeux et profite du défilé, c'est impressionnant, on se sent décidément rien du tout dans de tels décors. C'est court et si j'avais eu le temps j'en aurai profité davantage en faisant demi-tour plusieurs fois. Seulement j'ai une destination à rejoindre et je ne sais pas combien de temps ça va me prendre, alors je continue mon chemin en gardant en mémoire les images tant appréciées. A Quillan je bifurque au Nord direction Limoux. Ville que j'atteins assez rapidement, c'est pas moche mais franchement je trouve pas ça génial.

Direction Fanjeaux, sur cette route aux abords de Montréal, Villepinte me rattrape et je manque la Force, par une chance incroyable, Fanjeaux est passé et je me dirige maintenant vers Castelnaudary. Revel, Puylaurens, Saint paul cap de joux, Grauhlet, les routes sont chouettes par ces coins là smiley sg3agD.gif , Gaillac où je fais le plein d'essence de Trottinette, 124551.1 km soit 326.5 km avec 17.48 litres
(23.58 Euros) soit 5.35 litres aux 100, j'suis pas étonnée avec une route où il faut garder les watts en éveil, donc tourner très souvent au dessus de 4000 trs, forcément ça se ressent sur la consommation d'autant que la moto est chargée, pour info la réserve a été passée à 291.3 km. Puycelci, Bruniquel, deux patelins où je ne passe pas mais que je frôle et je vois de magnifiques villages, à Bruniquel le château perché sur un piton rocheux mériterai un détour, ces routes sont superbes. Montricoux est pas mal non plus, puis Caussades. Là je me dirige vers Cahors, puis vers Mercuès par la D911, Espère, Rostassac où j'emprunte la D660 vers Canourgues, Goujounac, Frayssinet le Gelat et Villefranche du Périgord. Mazeyrolles où je prends la D710 vers Salles de Belvès/Belvès, Sagelat, Siorac en périgord et enfin Coux et Bigaroque chez mon Pôpa.

Je viens de faire 496.6 km et il est 15H30 quand j'arrive. Cerise sur le gâteau, dans les derniers virages qui montent au lieu-dit où habite mon papa, la DDE a été très sympa et a éparpillé copieusement 3000 semi-remorques de gravillons sur moins d'un kilomètre, décidément j'aime pas du tout ces 'tites bêtes là. C'est curieux, mais même si je sais que ça sert à rien mais je me tends comme un arc et je sors de ce genre d'expérience avec un mal carabiné aux épaules et à la nuque... Pfffff ils me font braire avec leur manie d'en étaler partout... Enfin c'est la vie et le fait d'arriver sans encombre est bien le plus important. Isabelle, la femme de mon papa
(depuis 33ans) m'accueille gentiment. Je suis contente de la voir et j'ai déjà hâte d'aller demain voir mon pôpa à l'hôpital où il est depuis l'avant veille suite à une irritation de l'intestin grêle, ce n'est pas grave en soit mais très handicapant puisqu'il ne peut plus s'alimenter et s'abreuver tant que l'irritation n'est pas dissipée. Isabelle me montre ma chambre et la salle de bain que j'aurais pour moi toute seule, waou quel confort smiley sg3agg29g.gif , j'en profite auparavant pour ranger la moto dans le garage où elle a fait de la place pour que Trottinette y soit à l'abri. J'emmène les affaires dont j'aurais besoin dans ma chambre et ne tarde pas à aller prendre une douche. Car sur les presque 500 km fait aujourd'hui, 200 ont été parcourus entre averses et bourrasques de vent de face ou latérales et y'a des fois c'était un peu chaud mais rien d'ingérable, la preuve... Je l'ai fais.

Quand je sors de ma douche, Isabelle est au téléphone avec papa et quand elle a fini elle me le passe. Je suis contente de lui parler, nous restons au téléphone peut être bien une vingtaine de minutes. J'ai hâte de le voir le lendemain, ça fait déjà trois ans que nous ne nous sommes pas revus. C'est long tout d'même. Mais pas toujours facile d'avoir le temps, et surtout le budget pour les 800 km qui nous séparent
(et encore c'est que l'aller...). Elle a aussi préparé un gâteau au vin blanc (recette familiale), et nous en mangeront au dessert, hummmm décidément c'est toujours aussi délicieux. Nous prenons l'apéro et mangeons un repas savoureux avec entre autre une ratatouille accompagnée de viande blanche. Avec tout ça l'heure avance et il va se faire l'heure de se coucher. Après une frayeur pour Isabelle qui découvre une abomifreuse grosse araignée toute noire au dessus de sa fenêtre de chambre. Je ne lui suis pas d'un grand secours, j'ai autant peur de ces bestioles qu'elle en a peur elle-même. Elle finit par l'occire avec un aérosol qui l'obligera à dormir avec la fenêtre entre-ouverte.

Samedi matin, debout pas trop tôt, je crois bien vers 9H00 du matin. Normal tout d'même, bah oui quoi ! J'suis en vacances. smiley sg3agD.gif

La matinée se passe tranquillement, nous déjeunons d'asperges en conserve maison, un régal. En les pressant avec la langue sur le palais, elle s'écrasent et libèrent un parfum divin. Roti de porc et pommes de terres assaisonnées c'est super bon. En dessert le gâteau nous fais de l'oeil et c'est impossible de résister au cri de désespoir du gâteau qui attend d'être dégusté... Petit à petit l'heure avance et il va falloir aller à Périgueux rendre visite à mon papounet. C'est moi qui conduit la 19, je ne connais pas la route mais Isabelle me fait prendre un petit détour pour me montrer la route que je devrais emprunter le lendemain pour partir vers ma prochaine étape.

Nous arrivons à périgueux aux abords de quinze heures et nous garons dans un parking souterrain à deux pas de la clinique où se trouve mon papa. Nous y sommes en trois mouvements et plus je m'approche, plus je suis troublée. Je ne sais pas comment réagir. C'est bête et idiot même mais c'est comme ça. Quand la porte s'ouvre et que je le vois je suis vraiment super contente de constater que même si c'est pas la grande forme, il ne va pas si mal que ça. C'est rassurant. Car depuis deux jours que je sais qu'il est à l'hosto, je me fais du souci même si on me répète que ce n'est pas grave. On ne se refait pas... Et puis on en a qu'un, un papa. Grosses bises et papotages divers et variés pendant trois heures. Je suis triste à l'idée de ne pas pouvoir rester plus longtemps et de ne pouvoir revenir. Les impératifs sont là. Un peu après dix huit heures nous nous quittons, il est temps de rentrer. Le soir, petit apéro avec amuses gueules
(et là je serais raisonnable) puis nous dinons du reste d'asperges et c'est toujours aussi délicieux, puis pareil pour le plat, reste de ratatouille hummm qu'est ce que c'est bon smiley sg3agg29g.gif et pour le dessert alors là mes amiEs, un divin délice, des fraises "mara des bois", elles ressemblent en effet à des fraises des bois mais en plus grosses, par contre elles en ont aussi gardé toute la saveur avec un parfum très prononcé. A en tomber raide ! Ca devrait être interdit des choses aussi bonnes ! Comment maigrir dans ces conditions ? Hein ? J'vous l'demande ? C'est impossible de résister. Je ne suis qu'un être humain, je ne peux pas non plus résister au cri déchirant de la fraise dans sa barquette. Je suis faible et me laisse tenter, mais purée ce que c'est bon d'être faible. smiley sg3agD.gif L'heure avançant inexorablement il faut se résoudre à se coucher d'autant que demain matin, il faut se lever pour prendre la route.

Dimanche 25 matin, debout à 7H15, un peu dans le gaz, faut seulement le temps que le neurone se mette en route
(pas d'bol c't'un neurone qui tourne au diesel, y'a du préchauffage et tout le toutim... ^^ ). Petit déjeuner tranquille, Isabelle comme à son habitude est déjà debout et c'est elle qui me prépare le 'tidéj. Merci smiley sg3agg29g.gif Même avec la douche, y'a pas moyen de se réveiller, moi qui comptais partir pour 8H00 ou 8H30, c'est raté, enfin... pas d'beaucoup, je décolle vers 9H (à un quart d'heure près). Isabelle m'aide à sortir Trottinette en marche arrière du garage, il y a une très légère pente et avé mes muscles de moineau anémique et asthmatique bah heureusement qu'elle était là sinon ca aurait été encore plus difficile. Y'a pas... Deux c'mieux qu'une smiley sg3agD.gif Je finis de charger la moto et il est déjà temps de partir, merci et au revoir et zou faut y aller.

Aujourd'hui je ne vais pas loin. Une étape d'environ 235 km. Mini journée en sommes. Direction Sarlat par les petites routes qu'Isabelle m'a indiquée, passage éclair dans Sarlat juste sur un coté pour rattraper la route qui mène à Brive. A Brive j'emprunte une portion d'un peu moins de dix bornes d'autocroute pour éviter la ville et rejoindre Tulle. De longues lignes droites limitées à 90 c'est d'un monotone, pffff ennuyeux, d'autant que plusieurs voitures m'ont fait des appels de phares, du coup j'respecte la limitations des fois que les schtroumpf grognons soient de sortie... Pas envie d'leur filer le peu d'oseille dont je dispose et puis moi vis à vis d'eux, j'me sentirais un peu un croisement entre Azrael et Gargamel... :P Je n'écrirais pas sur mon site le terme que j'emploie à leur propos mais ce n'est pas gentil. Le pire c'est que dans le lot, y'en a des biens mais avec leur "chef suprême" actuel, on les oblige à être idiotEs
(bien sur pour certainEs y zont pas besoin de se forcer... mais pour les autres ça doit être intenable...) smiley sg3aggrognong3ag.gif
Tulle est évité aussi grace à une mini-rocade, c'est cool d'éviter les villes, j'adore.
Maintenant direction Egletons, peu avant je passe en réserve au bout de 311.3 km. Bien sur je me met en quête d'une station service ouverte où je pourrais payer en espèces. J'arrive à Egletons et m'arrête à toutes les stations que je croise, mais non, rien que des 24/24 grrrrrrr D'autant qu'au centre d'Egletons, la rue principale est barrée et il y a une déviation, pas cool car je vais à Meymac maintenant mais pour le moment je n'ai pas encore vu d'indication pour savoir la route à prendre, tant pis, je suis la déviation, advienne que pourra. Et j'ai bien fait, coup de bol.
Bon je continue mon chemin on verra bien jusqu'à Meymac qui n'est qu'à un peu plus de vingt bornes puisque c'est sur mon chemin. Ça devrait le faire, là bas y'aura bien une station ouverte. smiley sg3agg29g.gif Et puis au pire, j'ai un bidon de deux litres dans le taupe-caisse. smiley sg3agD.gif J'approche de Meymac et j'espère vraiment que je vais trouver une satané station service ouverte. Au rond point, ah chouette y'en a une
(Elan), hummm est elle ouverte ? J'inspecte en passant au pas, je vois quelqu'un près des voitures, je prends la sortie de la station et y vait en espérant que ce soit le garagiste. Bingo, c'est ouvert, tant pis le carburant n'est pas donné (1.41 E/L) mais j'ai pas le choix, Trottinette a bien soif et j'ai pas envie de la pousser... Eh bien il était temps ! Je suis à 124884.5 km et j'ai parcouru avec ce plein 333.3 km, le pompiste ajoute 17.73 Litres dans le réservoir, l'en restais vraiment pas beaucoup... Me voilà presque contente de payer cher mon plein, j'ai plus à m'inquiéter de la panne sèche. 5.32 L/100 pour ce plein.

Il est déjà presque midi, je continue dans le centre et vais au bar "Chez Arlette" des fois qu'il y ait des motardEs et comme j'ai faim je demande si elle fait des sandwichs, elle me répond que non et m'indique un peu plus haut un resto où ils en font. Mais bon, tout compte fait je préfère rejoindre Patou, j'ai encore environ un peu plus de cinquante bornes. Les routes sont jolies entre Meymac et Felletin, sur la fin il y a même des virages qu'il vaut mieux aborder à une allure très réduite, c'est très serré mais qu'est ce que c'est joli.

J'arrive aux abords de felletin, je tourne à gauche direction Saint quentin la chabanne, je retrouve les routes que je connais bien puisque j'ai habité dans le coin sept ans auparavant, puis Sous les fougères, je tourne à droite direction La Nouaille, cette route passe sur un petit plateau avec une vue panoramique vraiment superbe puis on redescend sur Villesauveix, à la sortie de Villesauveix, je prends à droite c'est une route où seule une voiture
(ou un 4x4) passe puis je rattrape Le Domaine de Banizette où habite Patou, ma meilleure amie, j'arrive il n'est pas encore 13H30. Tout le monde me saute dessus, Patou, mon 'ti couillon (Louis, le pti dernier de Patou, c'est mon filleul), Anthony et Sylvie. Je dépose mes affaires et je suis invitée à manger un bout, ça tombe bien j'ai faim. smiley sg3agg29g.gif Puis Patou doit assurer les visites du Domaine (elle est employée sur place, boulot pas du tout enviable étant donné la mentalité des patrons...), elle y va à reculons elle a pas envie de me quitter déjà, j'en profite pour m'installer dans la chambre qui m'est réservée et je passe l'après midi avec tout le petit monde, nous en profitons aussi pour faire plaisir à Louis en faisant une partie de Monopoly. smiley sg3agg29g.gif C'est bien agréable de passer du temps avec des personnes qu'on connait et qu'on apprécie. Quand elle a fini, Patou nous rejoins et la soirée s'écoule tranquillement, c'est super. Nous sommes vraiment contentes de nous retrouver. Louis est souvent à demander un p'ti calin, c'est sympa, j'aime bien. smiley sg3agg29g.gif

Lundi 26 matin debout tôt aussi vers 7H00 pour partir vers 9H00 en direction de Manzat, pour rencontrer Dan Winter "le chaman de la mécanique", il tiens un bouclard
(dans le sens noble du terme) où il répare et améliore des Ural bien sur mais aussi des gros monos. Le parcours est court, Aubusson, Saint Avit (où j'ai remarqué un endroit où se trouve de vieux camions très chouette à l'entrée Ouest du patelin), Pontaumur, Les Ancizes puis Manzat. Je fais une halte aux Ancizes car j'y vois une librairie-presse et depuis six jours je cherche à acheter LVM et pas moyen d'en trouver. Idem aux Ancizes, y'en a pas. Ca m'inquiète de plus en plus car le suivant ne tardera pas à sortir et du coup je risque de rater celui-ci que je tiens absolument à avoir puisque Raspoutine m'a dit qu'il y aurait un article de lui dedans. Je continue jusqu'à ma destination, une fois à Manzat je passe devant Est-Motorcycles (le Bouclard de Dan) et continue un peu pour trouver une librairie-presse au cas où ils auraient LVM. Je trouve la boutique, et aussi mon bonheur, chouette chouette chouette je suis super contente j'ai mon LVM. Hop je remonte en selle et vais voir Dan. Nous avons rendez vous à midi, j'avais appelé un peu avant dans la semaine précédente pour prévenir de mon passage. Il y a du monde, Gil est là, ainsi que Laurence et son compagnon (désolée j'ai zappé ton prénom, oops j'suis tête en l'air -confuse- ), Dan travaille sur l'attelage de Gil un Ural avec une magnifique peinture grise métallisée, j'ai d'ailleurs pris quelques photos que je mettrais en ligne prochainement.

Arrive l'heure de l'apéro et Dan nous paye un coup d'un pti blanc bien gouleyant ^^, je discute avec Valérie
(aka La Souris) et Laurence. Il est midi, nous ne tardons pas à aller déjeuner au Togo où Patience nous a réservé une table avec les indications de Valérie. Patience est super sympa et tout le monde aussi, pendant que nous prenons un délicieux repas nous discutons beaucoup et Kawa qui est aux pieds de Dan est en attente de gourmandises qui pourrait lui passer près de la truffe. Une fois le repas terminé, après quatorze heures (il me semble) nous retournons à la boutique où j'ai laissé mes affaires. Au fait Dan et Valérie M*E*R*C*I. Mat l'un des fils de Dan arrive pour travailler sur deux pièces pour sa voiture. Je profite aussi de ces instants pour rester émerveillée par l'ambiance qui règne en ces lieux, tout est super clean et super rangé, c'est presque digne d'une salle d'opération, il ne manquerai que l'asepsie pour cet usage !... Gil s'en va et je ne tarde pas à y aller car Dan et Valérie ont bien du travail. Je vous remercie tous les deux pour votre accueil super chaleureux, je suis vraiment touchée et heureuse de vous avoir connu. Ça fait du bien de rencontrer des gens vrais, des gens bien, des humainEs en somme. Une espèce difficile à trouver.

Ah et puis merci Dan pour le réglage de mon embrayage, par contre c'est bizarre maintenant quand je maintiens la poignée serrée à fond, je sens que l'embrayage paraît être en partie en prise
(alors qu'il ne devrait pas oeuf corse), donc quand je veux débrayer faut que je laisse un centimètre avant la fin de la course de la poignée sinon les vitesses ne passent pas, d'ailleurs avant de comprendre ça, je comprenais pas pour quand je débrayais à fond les vitesses avaient beaucoup de mal à passer que ce soit en les montants ou en les descendants. Maintenant que je le sais, le problème ne se pose plus.

Quand je repars, je suis les indications de Valérie concernant une belle route à prendre, donc direction Pulvérières puis Pontgibaud. Sur la route de Pulvérières, je fais deux haltes photos
(que je mettrais en ligne plus tard), je suis en extase devant la chaine des volcans qui s'offre à moi en face, avec les nuages je trouve que c'est encore plus beau. De plus en dehors de quelques passages gravillonnés, la route est vraiment chouette, de belles courbes pour prendre beaucoup de plaisir. La suite une fois arrivée à Pontgibaud est sympa mais moins jusqu'à Aubusson il y a tout de même de très belles courbes. L'aller à fait 95 km, le retour en fera 116 smiley sg3bgg29g.gif .

Soirée cool à Banizette, je me couche vers minuit. Mardi 27 en fin d'après midi, une fois que Patou a fini ses visites du Domaine, elle me demande si on peut faire un tour en moto. Bien sur ! Oeuf Corse ! Nous nous préparons toutes les deux, elle a un équipement adapté, nous nous rejoignons
(elle en voiture) au bout du chemin du domaine (qui n'est pas très carrossable) puis une fois qu'elle est installée sur la selle, nous filons direction Aubusson, par la chaumette et toujours tout droit jusqu'à Aubusson pour ceulles qui connaissent cette route minuscule. C'est la première fois depuis le permis que je prend unE passagerE, je ne suis donc pas habituée. J'y arrive, le plus difficile c'est au démarrage et puis Trottinette n'est pas habituée à supporter autant de poids (pilote 98 kgs + passagère 70 kgs), ça fait beaucoup pour un peu plus de cinquante chevaux de 125000 km. Enfin arrivée à Aubusson nous nous arrêtons faire une course puis à la Poste pour deux lettres, ensuite nous prenons la route de Limoges et nous faisons demi-tour à l'embranchement de Vallières, retour à Aubusson, puis direction Felletin en prenant à droite après "la Séglière", une fois à Felletin, retour sur La Nouaille par Saint quentin la chabanne, je passe en réserve à 323.3 km, puis sous les fougères, le plateau au panorama superbe, villesauveix et enfin La Nouaille. Apparemment Patou n'a pas eu peur, malgré le coté rebondissant de Trottinette dans les virages où le revêtement n'est pas bon, ça ne semble pas l'avoir refroidie ou effrayée. Ce qui l'a le plus inquiétée (et encore il semble que le mot soit fort par rapport aux émotions ressenties) c'est l'angle que nous avons pris dans la grande courbe à droite à la sortie d'Aubusson quand nous avons dépassé la voiture qui nous précédais. Et pourtant j'ai pas anglé, bah oui j'suis une lopette moua. ^^

Hier soir, Mercredi 28 rebelote, nous repartons pour faire une 'tite balade. Nous nous rejoignons au bout du chemin du domaine et ce coup-ci, direction Villesauveix, Sous les fougères, Saint quentin la chabanne et Felletin où nous nous arrêtons pour ajouter du carburant à l'EcoMarché, 125233.3 km, 348.7 km depuis le dernier plein, j'ajoute 17.88 Litres
(23.87 Euros que Patou règle avec sa carte, Merci beaucoup Patou, vraiment fallait pas), consommation avec ce plein : 5.12 L/100. Ensuite nous allons dans le centre prendre un pot au "Troubadour" puis nous retournons par la même route sur La Nouaille.

Aujourd'hui je finis de taper ce texte que j'ai entamé y'a trois jours, que j'ai bien avancé hier et que je suis en train de compléter depuis plus de deux heures. smiley sg3bgg29g.gif

Ce soir après ces visites, il est prévu que nous allions faire un tour avec Trottinette.

Suite au prochain épisode, sachant que demain je reprends la route pour Brest.

 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°32/43
 
 
Remonter Posté le 27/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Bon à ce que je vois quand la chatte n'est pas là, les souris dansent smiley sg3agyeuxebahisg3ag.gif smiley sg3agetonneg3ag.gif smiley sg3aggrognong3ag.gif

Vous allez voir, j'vais prendre les uns pour taper sur les autres nan mais !!! smiley sg3aggrognong3ag.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
Commentaire n°31/43
 
 
Remonter Posté le 24/07/2010 par Ωmarine

 
Au secouuuuuuuuurs Jessiiiiiiiiie !!!!

Reviens vite !!!!!!

Il arrête pas rien qu'à m'embêter !

Heureusement que Laëtitia le modère un peu mais on a besoin de toi pour le mater !

Gros bisous, sois prudente et profite bien de ta balade smiley sg3agg29g.gif

Marine
 
avatar

 
 
Commentaire n°30/43
 
 
Remonter Posté le 24/07/2010 par +dvb

 
et bien ravi que ton périple se passe aussi bien que prévu. Faut dire que tu l'avais bien préparé celui là

Ne t'en fais pas, je m'occupe toujours aussi bien de la maison et je veille sur ta moitié. J'en profite d'ailleurs un peu que tu ne sois pas là : j'ai plus peur des représailles et du coup la Marine fait moins sa maline ^^

bonne continuation smiley sg3bgg29g.gif
 
avatar

Vincera chi si distinguera

http://dvb96.over-blog.com/

http://ter-aelis.newgoo.net/forum.htm

 
 
Commentaire n°29/43
 
 
Remonter Posté le 23/07/2010 par ΨAnDroKtoNe

 
Ah oui je serais de passage à Meymac dimanche matin ou plutôt en fin de matinée, si y'a du monde, tant mieux,

Jean Louis si tu me lis : je t'autorise à donner mon numéro de telephone à ceulles qui te le demanderons smiley sg3agD.gif
 
avatar

"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche

"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)

signbanAnDroKtoNe35250.png

 
 
 
 
 
 

Retour Page principale Aide Accueil